BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !


FERMETURE DU FORUM.


Partagez | 
 

 Treasures under the sea —libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Aventurière ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 15
~ AVATAR : © Helvia
~ CRÉDITS : helvia

~ MÉTIER : Plongeuse sous-marine
~ HUMEUR : Changeante
~ DANS MON SAC : ◊ Quelques trésors sous marins
◊ Un couteau serpette
★ ★ ★

MessageSujet: Treasures under the sea —libre   Mar 31 Oct - 17:38


treasures
under the sea




Il ne fallait pas plus à Josepha qu’une magnifique journée, capable de faire des promesses de recherches de trésors, et de retrouver quelques précieux objets. La jeune femme n’avait pas besoin de permission pour se glisser en dehors du camp, et si elle revenait les bras chargée de coquillages et de mollusques comestibles, elle ne se ferait certainement pas remonté les bretelles par sa mère. Mais elle quitta le campement, et son lit aux premières aurores du jour, quand la mer est d’huile, et que personne n’est encore réveillé pour déranger le calme matinale de la mer. C’était à ce moment précis qu’elle aimait y plonger, l’eau était encore fraîche de la nuit, et la température extérieure encore assez agréable pour ne pas étouffer. Et surtout que le bande d’étrangers ne se réveille de leur paresseux sommeil. Et Josepha détesterait plus que tout croiser leur chemin. Mais après, peut être devait-elle s’y préparer, car après tout, elle s’attaquait à une épave de taille, et la leur qui plus est. Mais voilà, a chaque fois qu’elle passait discrètement, elle l’a voyait comme un insolent challenge, et quelle personne était mieux placée qu’elle pour y aller ? Personne, se disait-elle.

Elle attrapait alors son sac en toile, qui n’était jamais vide de quelques coquillages, qui s’entrechoquaient en une douce musique, qui annonce son départ à ceux qui se levait dans le camp. Chacun savait que le bruit des coquillages signifiait qu’elle quittait le camp. Peut être, croyait-elle encore qu’elle quittait les lieux sans que personne ne soit au courant.

Elle connait le chemin par coeur. Ses pas sont vifs, assurés, et son allure rapide. Il n’y a pas de temps à perdre, ce n’est pas le genre de calme qui dure bien longtemps. C’est un moment rare, qu’elle s’octroyait, sans prétention, mais avec tout même l’attente d’une tranquillité sans dérangement. En général, Josepha s’aventurait plutôt près des rochers, et loin de la plage. Une chose qu’elle avait toujours du mal à accepter, voir leur tente de fortune l’avait toujours éloignée de la plage. Une plage qu’elle avait aimé quand elle était plus jeune. Son chemin la mène au bord de la terre, il ne restait plus qu’à plongé. Elle retire ses vêtements, qu’elle cache entre deux rochers, et plonge à l’eau. Non, elle n’est pas nue. Ou allez vous cherchez ce genre d’idées ?

Il ne lui faut pas beaucoup de temps pour arriver à l’épave. De loin, elle l’avait toujours trouvée assez laide, et sans grande intérêt esthétique. Mais c’était tout de même quelques chose qu’elle n’avait jamais vu, ou même connu. C’était un élément bien mystérieux, et très inconnu. Et avec une force non négligeable, elle se hissa, dégoulinante d’eau salée, sur la coque du navire chavirée. Comment un pareil navire avait-il pu atterrir ici, c’était Mais le naufrage n’avait fait qu’amener plus d’habitants. L’eau était fraîche mais rien qui ne l’empêcherait d’y plonger la tête, et de partir s’aventurer dans la coque de l’épave. Elle devait tout de même attention à ne pas se perdre, et terminer sa course comme l’un des cadavres qui devaient hanter l’épave.

Déjà les algues avaient commencer à y faire leur territoire. tout n’était pas enfoui, mais le fait que l’épave soit renversé, une bonne partie se retrouvait submergé. Josepha prit le temps de prendre une longue respiration, et d’enfin d’enfoncer dans l’eau. Les portes fermées se n’ouvriraient pas, mais déjà, elle trouvait sur le sol des restes de valises, de bagages, qu’elle remontait au fur et à mesure. Oh, on pourra la traiter de voleuse, mais elle dira certainement que celui qui s’installe sur une terre sans chercher à savoir qui y habite est un tout autre type de voleur. Pourquoi pas quelques nouveaux vêtements, se demandait-elle. Les plus précieux objets trouèrent vite le fond de son sac. Elle ne devait pas trop s’alourdir, elle devait tout de même aller pêcher quelques coquillages et pas seulement les babioles oubliées, de naufragés paumés.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Treasures under the sea —libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: • House of the rising sun • :: L'océan :: ☆ L'épave du bateau-
Sauter vers: