BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !


FERMETURE DU FORUM.


Partagez | 
 

 WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Solidaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2943
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Alicia Vikander.
~ DC(S) : Maddie, Aidan, Josslyn (⛵), Cole.
~ CRÉDITS : © Witchling (av) | © Oh the Silvermoon (gifs).

~ ÂGE : vingt-sept ans.
~ MÉTIER : infirmière, elle envisageait d'entreprendre des études de médecine.
★ ★ ★

MessageSujet: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Lun 11 Sep - 22:17

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Terres de désolation. Tu ne vois point de beauté en ce rocher. Sans doute y en a-t-il, mais elle t'est invisible. Toi, tu ne la vois pas. Tout ce que tu vois autour de toi porte un nom : chaos. Des images que tu connais, celles des membres mutilés, des corps sans vie. Des odeurs que tu découvres : celle des corps en décomposition. Un silence effroyable alors que tu demeures seule sur cette plage. Un silence qui n'est pas sans te rappeler celui aux abords de l'épave. Vous avez établi votre campement ici, sur ce bout de plage, mais tu n'es pas à ton aise. Tu ne parles que peu, tu te contentes de prodiguer les soins à ceux qui peuvent être secourus, appeler à l'aide lorsqu'un cas dépasse tes compétences, ou que tu ressens le besoin d'un avis extérieur. Et puis il y a eu ces corps pour lesquels vous n'avez rien pu faire. Ceux que vous n'avez pas pu sauver, soit parce que la vie les avait déjà quittés, soit parce que vous n'aviez pas les moyens de les guérir. C'est ceux-là auxquels tu penses sans arrêt. Tous ceux que vous n'avez pu sauver. Ceux-là qui ne quittent pas ta mémoire, tandis que les images d'horreur se jouent encore et encore dans ta tête, lorsque ce n'est pas l'effroi t'envahissant qui te tire de ton sommeil. Si tu n'étais pas épuisée, sans doute n'aurais-tu pas trouvé le moyen de dormir. Mais Nick comme toi n'avez cessé de vous donner, mettant de côté vos problèmes. Pour la première fois depuis longtemps, tu as le sentiment que vous êtes sur la même longueur d'onde, songes-tu alors que tu te réveilles à ses côtés. Exercer la médecine ensemble, au milieu de ce chaos. Tu ignores ce que cela présage. Seulement, tu as conscience que ce matin, tu es capable de te réveiller à côté de lui sans dégoût et sans haine. Tu le regardes un moment, tandis que tes doigts parcourent ses cheveux, le haut de son front. Tu y constates une vilaine coupure, sans doute une des conséquences du naufrage. Tu doutes qu'il s'en soit rendu compte. S'il est profondément endormi à ce moment, ce n'est autrement que par l'épuisement. Tu te promets d'examiner cela lorsqu'il sera réveillé, alors que tu t'habilles. Le soleil commence à peine à se lever sur le campement. Un homme, seul, que tu reconnais. Comment aurais-tu pu l'oublier ? « Adrien ? » que tu demandes, voix mesurée. Tu ne le connaissais pas et il ne te connaissait pas. Mais tu te rappelles. Tu ne peux oublier lorsqu'on te l'a présenté. Ce sentiment qui t'a envahi lorsque tu as parcouru ses blessures. « Je suis Vera, vous vous rappelez ? » Constater l'horreur d'un visage mutilé. D'un corps fracassé par le drame. Comprendre que cela dépassait tes connaissances. Crier après Nicholas, sans obtenir de réponse. Courir de toutes tes forces sur tes maigres jambes, l'inquiétude au creux de ton ventre. Le voir se retourner alors que tu criais son nom. Le ramener avec toi, pour qu'il puisse faire ce que tu ne sais pas, et ce que tu ne sauras peut-être jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 91
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Douglas Booth
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Henri, Clarke, Doherty
~ CRÉDITS : DSR
~ ÂGE : 24 ans
~ MÉTIER : Veilleur
~ DANS MON SAC : Un couteau
Une lance de chasse
Un livre usé par la lecture
Une gourde en estomac de chèvre
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Sam 23 Sep - 21:41

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Tu ne dors pas beaucoup. La douleur c’est quelque chose que tu n’avais pas réellement prévu. Tu pensais pouvoir gérer, tu n’avais jamais réellement été blessé, tu pensais que bon nageur tu maitriserais le rouleau des vagues, mais les coups que tu t’étais asséné sur le visage pour le rendre méconnaissable t’avais assommé et tu avais subis. Hier une jeune femme avait lavé ton visage à l’eau de mer, la douleur avait été si profonde que tu t’étais évanoui, à votre soulagement mutuel. Tu empestais, littéralement, le sang, la mer, la sueur. Et la douleur pulsait dans tout ton corps, te maintenant éveillé. L’excitation pourtant te permettait de relativiser cette souffrance qui te dévorait. Bien sur ce naufrage était dramatique, la mort était partout, des gens qui n’avaient pas vécu assez n’avait pas survécus, alors que tu t’étais délibérément blessé pour intégrer ce groupe, quitter les tiens. Vivre une nouvelle vie. Mais tu n’arrivais pas à croire à ta chance, tu pensais que c’était la volonté de l’île, une telle opportunité, un jour où tu étais parti en exploration, seul. Une véritable chance. Tes côtes sont douloureuses à chaque inspiration, ta mâchoire te lance douloureusement et tu n’arrives pas à ouvrir la bouche ... Une luxation probablement. Tu peinais à articuler, à parler, à avaler ta salive. Il faudrait que quelqu’un t’examines ... ou alors tu devrais essayer de remettre ça en place. L’idée te collait des frisons, qui généraient eux des élancements de douleur dans tes côtes, ton bras et ta jambe. Tu étais épuisé mais l’odeur de sang et de rance qui émanait de toi te collait la nausée. L’air pur et salé de la mer devant laquelle tu étais assis, plus ou moins confortablement te permettais d’oublier un peu cette odeur tenace. « Adrien ? » Elle est là. Cette jeune femme qui a tout l’air d’un ange et qui a préconisé qu’on lave ton visage hier afin qu’un de ses amis, un médecin avait-elle dit puisse t’examiner plus longuement plus tard, lorsqu’il aurait géré les urgences vitales. L’état de ton visage lui avait à peine causé un haussement de sourcil, elle semblait habitué à l’horreur, tu avais pourtant vu ton reflet dans l’eau, tu savais à quoi tu ressemblais. Les hématomes, le visage enflé, déformé, les coupures, le nez cassé qui te lançait et te forçait à respirer par le fin interstice que ta mâchoire luxée t’accordais pour respirer après le crash que cet homme fort, compétent et extrêmement doux malgré tout, avait remis en place dans un claquement sec. Tu avais perdu connaissance. A ton réveil elle était là, elle avait remis ton épaule en place, avait conseillé que ton visage soit lavé. Puis ils étaient partis pour soigner encore et encore d’autres dont la vie était dangereusement vacillante. Tu étais monstrueux. Mais tu étais l’un des leurs. « Je suis Vera, vous vous rappelez ? » Tu hoches la tête parce que tu peine à ouvrir assez la bouche pour lui répondre. « Peux...pas....Par....ler....Mal. » que tu articules péniblement en désignant ta mâchoire, elle est coincée ou luxée, particulièrement douloureuse et pourtant, tu as envie de sourire à cette jeune femme qui t’as aidé malgré ton aspect repoussant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solidaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2943
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Alicia Vikander.
~ DC(S) : Maddie, Aidan, Josslyn (⛵), Cole.
~ CRÉDITS : © Witchling (av) | © Oh the Silvermoon (gifs).

~ ÂGE : vingt-sept ans.
~ MÉTIER : infirmière, elle envisageait d'entreprendre des études de médecine.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Dim 24 Sep - 22:23

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Le sang, les membres déchiquetés, les corps brisés. Tu n'es plus impressionnée depuis longtemps. Tu n'y es pas insensible, non. Souvent, autour de toi, on a loué ton empathie. Aussi bien vis-à-vis de tes patients que vis-à-vis des tiens. Est-ce pour cela, que tu n'as pas su prendre tes distances quant à Nick ?Peut-être bien. Mais te plonger dans le travail, en soignant les blessés, soulageant les mourants ? A moins que tout cela, ce ne soit dû à une forme d'égoïsme, moins motivée par aider les autres que par chasser tes problèmes ? Tu balaies ces idées-là. Venir en aide à ton prochain a toujours été en toi. C'est pour cette raison que tu es devenue infirmière. Peut-être est-ce ton éducation catholique qui en est à l'origine, mais ta vision des choses est ainsi : tu es au service des autres. La douleur est quelque chose que tu ne peux ignorer. Tout comme l'état de détresse dans lequel le naufrage a plongé bon nombre d'entre vous. « Peux...pas....Par....ler....Mal. » Tu hoches la tête, tu en es bien consciente. Tous parmi vous n'avez eu la chance d'en ressortir en un seul morceau.Tu n'es pas fière, toi qui a seulement eu de la chance alors que tant ont perdu la vie, ou seront physiquement marqués à jamais. « Je sais, » que tu réponds, ne pouvant imaginer la douleur ressentie. Cette douleur à laquelle tu es pourtant habituée. Sur le continent, tu avais un travail, une vie. Des choses qui semblent déjà si loin, alors que tu gardes l'espoir d'être secourue. Tu n'es pas experte en chirurgie réparatrice, ce sera à Nick de l'examiner et voir ce qu'il pourra faire pour atténuer le mal. Mais, tu peux t'occuper de la cicatrisation, de la douleur.« Il faut que je vous examine, si vous le voulez bien. » Tu n'as jamais voulu blesser. Tu gardes en tête que tout acte doit être consenti, avec ce qu'il entraîne. Tu sais qu'il se souvient aussi bien que toi de l'état dans lequel vous l'avez trouvé. Tu n'es pas là pour faire du mal. Et pourtant, tu sais que nettoyer les plaies à l'eau de mer, comme il a fallu faire hier, a entraîné une douleur effroyable. Vous n'aviez pas d'autre solution à ce moment-là, mais elle n'est pas celle que tu préfères. Ta trousse médicale ne te quitte plus, son poids à ta ceinture semble faire parti de toi. Tu n'as pensé à rien, depuis ton débarquement du canot, si ce n'est prendre en charge les blessés.« Arrêtez-moi si ça devient insupportable, on procédera autrement, » que tu lui dis, certaine. Si le visage apparaît inquiétant, de par les traits déformés, la mâchoire luxée, ce n'est pas tout. L'ensemble de ce corps t'apparaît mutilé, traumatisé par l'accident. Pour toi,il s'agit d'établir les priorités : plaies à désinfecter, blessures à déterminer, mâchoire à remettre en place. La veille, il s'agissait de s'occuper des urgences vitales. Aujourd'hui, tu peux t'attarder davantage auprès de chacun, en commençant par Adrien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 91
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Douglas Booth
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Henri, Clarke, Doherty
~ CRÉDITS : DSR
~ ÂGE : 24 ans
~ MÉTIER : Veilleur
~ DANS MON SAC : Un couteau
Une lance de chasse
Un livre usé par la lecture
Une gourde en estomac de chèvre
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Mar 26 Sep - 8:27

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Il y a tant de douceur et de compassion dans les yeux de cet ange. Des émotions que tu pensais ne jamais pouvoir voir dans les yeux de l’un d’entre eux. Bien sur ces nouveaux naufragés n’ont rien à voir avec ceux que vous avez pilier et décimé depuis leur arrivée sur l’île au nom de croyances ridicules. Ils étaient vierges de tout apriori envers vous mais surtout, ils ignoraient totalement votre existence. Ils ignoraient le mal que les tiens avaient fait sous couvert de préserver leur groupe, pour trouver un remède à un mal que tu jugeais être une punition pour toutes ses vies prises au cours des années. L’île ne voulait pas de vous ici. Elle avait entreprit de vous tuer l’un après l’autre, sans ordre préconçu. Et Clarke, celle qui parmi vous avait probablement fait le plus de victimes, des innocents enfants parfois, serait la dernière à mourir pour assister à sa défaite. Tu ne souhaitais pas la mort à ceux parmi lesquels tu avais grandit et évolué. Non, tu pensais que la solution était ailleurs, en s’alliant à ces étrangers en stoppant les massacres au nom d’une terre qui ne vous avait jamais appartenu pleinement. Tu avais enfin ce que tu désirais, tu étais parmi eux, traité comme l’un des leurs. Ton visage ne serait plus jamais le même après cela. Ruby était si malade qu’elle ne te reconnaitrait ou ne te croiserait jamais. Les enfants dont tu avais été le gardien avaient disparu entre les mains de Clarke. L’homme qui t’avais quasiment tué le jour de l’évasion avait disparu lui aussi et qui reconnaitrait le visage d’un gamin dans le noir, après trois ans ? Tu étais libre. Enfin. « Je sais, » Elle et son ami t’on probablement sauvé la vie hier, éviter que tu ne suffoque faute d’air, nettoyer tes plaies pour éviter l’infection. Tu le sais mieux que quiconque une plaie ici peut causer la mort si elle n’est pas soignée et pansée.« Il faut que je vous examine, si vous le voulez bien. » Elle est équipée d’une trousse médicale, tu as envie de lui demander ce qu’elle contient, à quoi sert chaque chose mais tu n’oses pas. Car tu as conscience que ton ignorance du plus petit remède pourrait te trahir. Tu es censé avoir grandit dans leur monde. Et pas sur une Île coupée du monde. Alors tu hoches doucement la tête en soutenant ta mâchoire bloquée. Tu espère qu’elle ferra le nécessaire pour rétablir cette petite capricieuse car ne pas parler te pèse. La douleur physique, tu pourras la supporter mais ne pas pouvoir leur parler, lier des liens avec eux est une vraie souffrance, il est là le but de cette aventure sans retour. Les connaître, faire parti de leur groupe. « Arrêtez-moi si ça devient insupportable, on procédera autrement, » Tu clignes des yeux pour lui signifier que tu as compris. Tu sais par avance que cela ne sera pas une partie de plaisir. Le côté positif c’est que ton tonneau dans les rapides à rendu invisible la cicatrice de la lance d’Alec dans ton flanc, noyée sous les hématomes et les petites plaies. Lorsqu’elle t’examinera elle ne verra que ce qu’elle est censée voir, un corps malmené par un naufrage. Rien ne serait plus insupportable comme douleur que d’être obligé de retourner avec eux … Les Natifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solidaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2943
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Alicia Vikander.
~ DC(S) : Maddie, Aidan, Josslyn (⛵), Cole.
~ CRÉDITS : © Witchling (av) | © Oh the Silvermoon (gifs).

~ ÂGE : vingt-sept ans.
~ MÉTIER : infirmière, elle envisageait d'entreprendre des études de médecine.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Jeu 28 Sep - 22:18

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Plus tu y penses, plus tu te dis que ce que vous avez vécu ces quarante-huit dernières heures paraît irréel. Trop hollywoodien pour survenir dans vos vraies vies. Un bateau qui s'échoue. Des morts en nombre grandissant. Vous, attendant d'être secourus. Parce que vous serez secourus. C'est ce que tu te répètes, t'efforçant de chasser cet atroce sentiment que vous resterez ici. Tu ne te l'expliques pas, c'est bien là, en toi, malgré toute ta raison. Les chances sont pourtant de votre côté. Les moyens pour vous retrouver sont bien plus développés que par le passé. Pourtant, la pensée qui persiste dans ton esprit,alors que tes mains et tes yeux examinent Adrien des pieds à la tête, c'est comment vous aller pouvoir réparer un corps aussi abîmé que le sien avec les moyens dont vous disposez ici. Si tu croyais réellement que l'on vous sauvera, sans doute, tu ne serais pas aussi inquiète. Sur le continent, vous disposez de tous les instruments pour une chirurgie réparatrice. Ici, vous êtes face à vos limites. Tu te souviens encore des paroles d'une ancienne patiente. Vos mains sont un don de Dieu.Tu étais encore toute jeune infirmière, en Australie. Dans une autre vie, sans doute. Parce qu'à présent, tu réalises à quel point tu te retrouves au pied du mur. Sous tes doigts, tu reconnais les hématomes à peine formés, tandis que ce tu pensais se confirme alors que tu sens son corps se raidir à mesure que tu examines cette zone. « Vous avez trois côtes cassées. » Et ce,parmi les coups et les plaies, bénignes pour la plupart mais pas moins douloureuses. Tu prends un instant de recul, songeant qu'il faudra également des points de suture pour certaines. Mais c'est autre chose qui te préoccupe davantage. « Je sais que c'est douloureux, mais elles se ressouderont à condition que vous restiez tranquille au cours des prochaines semaines. Ce qui m'inquiète davantage, c'est votre mâchoire. » Il ne peut décemment pas rester dans cet état. Tu ne voudrais pas qu'on te laisse ainsi, quand bien même la douleur déclenchée au moindre mouvement. Tu es presque étonnée qu'Adrien tienne encore debout, au vu de ses blessures. De tous vos patients encore vivants, il est de loin celui qui a été le plus fracassé au cours du naufrage. Et si ce que tu vois s'apparente presque à de la médecine de guerre, tu n'es pas surprise au vu de la violence de la chose. La mer déchaînée, ce navire devenu un piège se refermant sur vous. Tu as certainement vécu la nuit la plus effroyable de ta vie. Et pourtant, elle ne paraît pas grand chose face à ce que tu as vécu ces dernières semaines. Si ce n'est une parenthèse. Une parenthèse où tes doutes quant à ton avenir avec Nick, tes possibilités de carrière sont balayées par ce naufrage et ses conséquences. « Vous permettez ? Il faut la remettre en place, » que tu ajoutes, certaine. Ça, tu es capable e le faire. Comme recoudre les plaies sur ses membres. Tu n'as pas besoin de Nick pour faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 91
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Douglas Booth
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Henri, Clarke, Doherty
~ CRÉDITS : DSR
~ ÂGE : 24 ans
~ MÉTIER : Veilleur
~ DANS MON SAC : Un couteau
Une lance de chasse
Un livre usé par la lecture
Une gourde en estomac de chèvre
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Sam 7 Oct - 20:46

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

Elle palpe avec délicatesse ton corps brisé, ravagé par le traitement que tu t’es infligé pour devenir l’un des leurs. Tu as eu de la chance, personne n’a remis en question ton statut de naufragé grâce à ces blessures, ton état les inquiète plus que de te questionner sur qui tu es. Ils ont connu ton nom parce qu’ils ont trouvé les cartes en plastiques qui donnaient l’identité de l’homme qui était mort durant le naufrage. Adrien. Un nouveau signe de l’île, tu n’avais aucun mal à t’adapter à ce nouveau prénom, si proche du tiens. Tu n’avais encore repéré aucun natif aux alentours de la plage, quelques mouvements dans les palmiers et les hautes herbes. Surement Gable ou un guetteur. Tu la laisses soulever le tee-shirt propre qu’on t’as enfilé hier pendant que tu étais inconscient. Tu trésailles quand elle appuie sur tes côtes. « Vous avez trois côtes cassées. » La vision de ton torse mince et musclé couvert de plaie, d’hématomes, la peau à vif à certains endroits te laisse un goût amer, acide dans la gorge. Tu n’as jamais été fait pour soigner les blessés, la vue de ce peau arc en ciel te fait blanchir, tu détournes les yeux. « Je sais que c'est douloureux, mais elles se ressouderont à condition que vous restiez tranquille au cours des prochaines semaines. Ce qui m'inquiète davantage, c'est votre mâchoire. » Oui c’est ce qui t’inquiètes le plus toi aussi. Tu ne pensais pas te ravager à ce point le visage, tu avais surestimé ta capacité à rester conscient après t’être asséné ces coups sur la roche aigue de la falaise. La mer déchaînée avait fait le reste. Tu hoches la tête, désigne ta mâchoire de ton poignet encore valide. Tu penses qu’elle est capable de faire quelque chose. Elle a la douceur d’un ange, ses doigts frais sur ton visage apaisent l’élancement douloureux qui pulse dans tes tempes. « Vous permettez ? Il faut la remettre en place, » Tu hoche la tête et garde les yeux ouverts, cette résilience qui te permet de rester debout, un minimum actif mais surtout éveillé malgré l’ampleur de tes blessures ce sont eux qui te la donne. Tu ne veux perdre aucune miette de cette expérience, de ce rêve devenu réalité. Alors tu hoche de nouveau la tête. Tu veux pouvoir parler, poser les questions qui brûlent tes lèvres et surtout, récupérer assez pour pouvoir t’intégrer parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solidaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2943
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Alicia Vikander.
~ DC(S) : Maddie, Aidan, Josslyn (⛵), Cole.
~ CRÉDITS : © Witchling (av) | © Oh the Silvermoon (gifs).

~ ÂGE : vingt-sept ans.
~ MÉTIER : infirmière, elle envisageait d'entreprendre des études de médecine.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Mer 11 Oct - 23:59

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

« Penchez votre tête en arrière. Je vais appuyer sur votre mâchoire afin de remettre la mandibule en place. Ce sera rapide. » A défaut d'être indolore, songes-tu alors que tes doigts enserrent fermement la mâchoire luxée. La manœuvre en elle-même est peu complexe : elle requiert néanmoins réactivité et précision. Une réaction en chaîne : stimuler les muscles masticateurs élévateurs par la pression pour basculer le condyle vers l'arrière, afin que la mandibule puisse retrouver sa place. « Je vais compter jusqu'à trois, » annonces-tu, pleinement concentrée sur ta tâche. Tu regrettes de ne pouvoir le faire dans une salle d'examen, avec autre chose que la lumière du soleil, mais tu n'as guère le choix. Alors, tu fais avec ce que tu as. « Un. » Tes pouces appuient fermement sur les molaires inférieures, tandis que tes autres doigts maintiennent sa mâchoire en arrière. « Deux. »Tu n'attends pas jusqu'à trois pour procéder à la manœuvre. Technique bien connue que tu n'aurais peut-être pas pratiquée sur le continent, dans l’aseptisation d'une salle d'examen, mais qui te semble la plus à même d'abréger ce qui a déjà trop duré. Prendre par surprise afin de ne pas rencontrer de résistance, et ainsi éviter tout endommagement des muscles masticateurs. Tu prends un instant pour te reculer et avoir une vue d'ensemble. Et tu ne peux t'empêcher de laisser paraître un léger sourire, de voir Adrien libre à présent. Pas seulement parce que c'est du bon travail. Parce que désormais, la douleur va se dissiper, parce qu'il pourra à nouveau ouvrir et fermer sa bouche à sa guise, parler de manière audible. « La douleur va disparaître dans les prochaines heures, votre mâchoire est de nouveau à sa place. » Alors, tu te dis que tu peux prendre quelques instants pour te poser, pour vous poser. Le reste peut attendre quelques minutes au moins. Ce que vous avez vécu ces dernières heures, vous ne l'auriez sans doute pas imaginé. T ne l'avais pas imaginé, toi, en achetant vos deux billets. Tu allais faire une croisière dans le Pacifique avec Nick. Point. Le coup n'est pas simple à encaisser. Et passées les urgences, tu penses qu'il est possible de vous accorder ce répit, à Adrien et à toi. « J'imagine que vous avez pas mal de choses à dire, » murmures-tu, songeuse. Après tout, la veille vous ne vous connaissiez pas, comme tu ne connaissais pas vos compagnons d'infortune. Alors qu'à présent, la majeure partie de tes pensées sont focalisées sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 91
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Douglas Booth
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Henri, Clarke, Doherty
~ CRÉDITS : DSR
~ ÂGE : 24 ans
~ MÉTIER : Veilleur
~ DANS MON SAC : Un couteau
Une lance de chasse
Un livre usé par la lecture
Une gourde en estomac de chèvre
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   Dim 15 Oct - 12:33

 
It's just a phase, you're not to blame for everyone trying to please you,
But you're too young to come undone, so don't let them try to deceive you.
crédit/ ohthesilvermoontumblr ~ hurts.

« Penchez votre tête en arrière. Je vais appuyer sur votre mâchoire afin de remettre la mandibule en place. Ce sera rapide. » Tu lui fais entièrement confiance, elle te regarde avec tant de douceur et de sollicitude, il y a un tel dévouement dans chacune de ses paroles, dans chacun de ses gestes. Tu fais ce qu’elle te demande sans te raidir par anticipation. Tu as eu ton lot de blessures, notamment celle qu’Alec, le père de Liam et l’époux de Sora, t’as infligé en venant libérer sa femme et les autres prisonniers. Cette blessure qui t’a littéralement ouvert le ventre et qui a manqué de tuer. Elle l’ignore mais tu as subis tellement de petites opérations depuis ta venue au monde, sans ce qu’ils appellent des anesthésies ou des calmants pour la douleur. Que l’idée de te faire remettre la mâchoire en place ne te fait pas peur. La douleur ne peut pas être pire que celle qui te pulse dans les tempes en ce moment, et tu désires tant pouvoir parler de nouveau. Si tu as survécu à une quasi éviscération, que tu as tenu le choc sous les mains de Clarke recousant ta blessure, pensant tes plaies, évitant la mort, tu tiendras bon sous les mains douces mais fortes qui t’enserrent déjà la mâchoire. « Je vais compter jusqu'à trois, » Tu clignes des yeux pour lui montrer que tu es prêt, à défaut de pouvoir hocher la tête. Tu ne fermes pas les yeux, tes iris ne quittent pas les siens. La détermination qui brille dans ses yeux te détend. Elle sait ce qu’elle fait, tu ne crains rien. Ton peuple aurait été profondément choqué de voir avec quelle facilité tu faisais confiance à l’une des survivantes. Mais tu n’avais rien de commun avec les tiens. Excepté ta sœur aînée, personne ne t’avais jamais compris parmi les tiens. « Un. » La douleur iradie alors qu’elle appuie sur tes dents du fond. Tu ne bouges pas, tu ne fermes pas les dents sur sa main, tu restes immobile. Parfaitement immobile. « Deux. » Elle n’atteindra jamais les trois. Elle effectue la manœuvre à deux, pour éviter que tu ne te crispes probablement. La douleur enfle brutalement, tes yeux se plissent, puis un claquement retentis dans ta bouche et la douleur reflue. « La douleur va disparaître dans les prochaines heures, votre mâchoire est de nouveau à sa place. » tu fais jouer doucement ta machoire, ouvrant et fermant la bouche, la douleur n’est déjà plus la même, la pulsation dans ton crâne s’épuise, tu te sens beaucoup mieux. Bien qu’il t’étais impossible d’oublier le reste de la douleur dans ton corps, ton visage qui n’est plus qu’une bouille de chaire à vif. Et pourtant elle ne détourne pas les yeux, elle s’assoie près de toi. « J'imagine que vous avez pas mal de choses à dire, » Tu lui souris, enfin tu grimace ce qui doit être un sourire. Prend délicatement sa main et la presse une seconde avant de la relâcher. « Merci » sa machoir était encore douloureuse mais la douleur était supportable. « Je suis une vrai bête de foire... Je vous remercie de ce que vous faites pour moi... Et pour les autres. Avez-vous prit le temps de vous reposer ... » Il faisait une pose entre chaque phrase pour ne pas ressentir de brûlure dans la bouche. Il était heureux. enfin il faisait partie d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Born to run ★
★ ★ ★

MessageSujet: Re: WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.   

Revenir en haut Aller en bas
 
WE ARE THE BEAUTIFUL ONES ∞ adrian.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Adrian Mutu
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Adrian Aucoin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: • House of the rising sun • :: La plage :: ☆Le campement des Castaways-
Sauter vers: