BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !


FERMETURE DU FORUM.


Partagez | 
 

 Les Choses vont-elles changer ? - Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 22
~ PSEUDO : Ludies
~ AVATAR : Asa Butterfield
~ CRÉDITS : avatar mercure. (bazzart) ;

★ ★ ★

MessageSujet: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   Dim 20 Aoû - 20:59

La journée semblait prometteuse et surtout belle et ensoleillée, mais il savait qu’en plus heures cela pouvait changer du tout au tout. En milieu d’après-midi n’ayant plus grand-chose à faire il décida d’aller faire un petit tour sur l’île et plus précisément vers l’endroit où les « nouveaux squatteurs » avaient décidé de se retrouver. Il comptait rester bien à distance et juste les observer de très loin. Pas besoin d’entendre ce qu’ils disaient, la gestuelle en disait beaucoup. Est-ce qu’ils seraient aussi… violents et stupides que leurs prédécesseurs ? C’était possible. Même plus que fortement probable, il ne savait pas trop d’où ils venaient, et à vrai dire il s’en fichait, mais ils devaient de toute manière vivre dans le même genre d’univers que les autres. Avec plein de technologie, de trucs et bidules qui ne fonctionnaient pas forcément bien ici… Et surtout, probablement étaient-ils aussi égoïstes, ne pensant qu’à eux qu’à ce qu’ILS avaient perdu, et non aux autres. De nouveaux chefs se lèveraient, et peut-être que cela enclencherait aussi des guerres avec les autres « habitants squatteurs » de l’Ile. Il n’en savait trop rien, et les Natives le découvriraient malgré eux. Encore une fois cela rajoutait des personnes indésirables sur LEUR Ile. L’adolescent soupira doucement peu enchanté par cette triste nouvelle qui allait encore compliquer les choses, comme si c’était nécessaire.


Combien de temps est-ce qu’il était resté ici, à les observer sans au final rien en tirer de réellement intéressant ? Il n’en savait rien, et se tirant enfin de son observation il remarqua que le soleil n'allait pas tarder à tomber, enfin du moins il lui restait encore juste assez de temps pour arriver au campement des Natives avant que la nuit soit totalement tombée. Il devait se dépêcher de rentrer non seulement pour ne pas trop inquiéter Clarke mais également –et surtout- pour éviter de subir de une possible baisse de température dû à la nuit et donc éviter d'attraper froid, de tomber malade. Ça serait vraiment tout et surtout contre-productif ! Il se hâta donc de se diriger vers le campement des natives. Et lorsqu’il l’atteignait, le ciel s'était plus que largement obscurci, s'il avait bien regardé le ciel probablement qu'il aurait pu remarquer une lune plus ou moins pleine....

Arrivé chez lui, il ne trouva pas sa sœur : elle ne devait pas encore être rentrée ! Parfait ! C’était juste parfait, il allait pouvoir commencer à faire le repas ! On ne pouvait pas franchement dire qu’il était un cordon bleu mais ce qu’il faisait était plutôt assez mangeable. Il était en train d’installer les assiettes et couverts lorsqu’il entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Il leva la tête d’un air joyeux en voyant sa sœur arriver ! Comment vas-tu ? Il se tut quelques instants avant de reprendre Et comment s’est passée ta journée ? Pour le coup il n’avait pas forcément eut trop le temps de commencer à préparer le repas, ils pourraient au moins faire cette activité ensemble ; à moins qu’elle ait besoin de repos et dans ce cas il était volontaire pour s’en charger seul c’était la moindre des choses après tout ce qu’elle avait fait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 147
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Bryce Dallas Howard
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Bogdan, Adrian
~ CRÉDITS : tumblr/Bazzart
~ ÂGE : 31 ans
~ MÉTIER : Guérisseuse
~ HUMEUR : Angoissée et inquiète
~ DANS MON SAC : Des feuilles et racines séchées.
Des bandages propres.
Une gourde en peau.
Un couteau.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   Mar 22 Aoû - 21:53

Tu étais fatiguée. Comme chaque soir depuis des années. Ta nuque était raide, tes épaules tendues, crispées, tes yeux secs te tiraient. Une nouvelle journée s’était écoulée sans que tu t’en sois rendu compte. Encore. Tu avais avalé rapidement de quoi tenir jusqu’au déjeuner ce matin et tu avais encore oublié l’heure du déjeuner. C’était la lumière décroissante qui t’avais tiré de la lecture des registres de ta mère et des notes prises par Calvagh. Tu soupires et t’étires, notant que l’âge commence à te rattraper, autrefois tu pouvais passer des heures sans bouger, maintenant une douleur diffuse tiraille le bas de ton dos après ses heures d’immobilité, un bien maigre tribut à payer pour trouver de quoi sauver ton peuple, ton frère. Calvagh t’as posé des questions, décrit certaines plantes pour savoir si tu les avais vu, essayé. Tu ne lui fais pas entièrement confiance. S’il a été détaché et reste surveillé par un garde en faction légère, il reste dangereux. Néanmoins il semble chercher réellement une solution au mal qui vous habite. Il prétend qu’il s’agit d’une réelle maladie, confortant la théorie qui est celle des femmes de ta famille depuis plusieurs générations. Mais il n’est pas certain de pouvoir le soigner avec vos moyens. Le naufrage du navire de croisière représente en cela une aubaine. Une expédition va être montée. Avec l’accord du Conseil. Pour chercher des remèdes éventuels. Une expédition à laquelle tu ne participeras pas, n’étant d’aucune aide face à la « médecine moderne » de votre hôte. Tu soupires, t’étires de nouveau et referme précieusement les registres devant toi. Tu fermes ton cahier de notes. Range ta plume et l’encre précieuse dans le tiroir de ton « bureau ». Il est temps de rentrer. Si les symptômes de Gable se sont atténués, pour le moment, tu n’aimes pas le savoir seul depuis si longtemps chez vous. A bien des titres il est plus pour toi un enfant qu’un frère. Tu l’as élevé et il est de ton devoir de le sauver.

Tu refermes l’infirmerie derrière toi après être passé vérifier que tes deux résidents, une jeune femme victime d’une fièvre et un homme alité suite à une profonde blessure à la hache lors d’une expédition de couper de bois, se portent bien. Tu reviendras les voir, dans quelques heures, pour s’assurer que tout va bien pour eux. Votre maison n’est qu’à quelques pas de ton laboratoire/infirmerie. Gable est là, souriant, les joues roses, les yeux brillants. Sains. Mais pour combien de temps encore ? Depuis qu’il a déclaré les premiers symptômes, tu as peur, une peur terrible. De le perdre. Lui ton seul parent. Ton frère. « Comment vas-tu ? » Il a commencé à préparer le dîner, tu enlèves les mocassins de cuir de sanglier qui enveloppent tes orteils, ôte le tablier de jute qui serre ta taille. « Je vais bien petit frère, et toi, tu as passé une bonne journée ? Je suis désolée de rentrer si tard, je n’ai pas vu l’heure passée. » Et tu souris à ton frère en défaisant le chignon qui retient tes lourds cheveux roux sur ta nuque. Tu es enfin à la maison et la douleur qui pulsait dans tes tempes diminue. « Et comment s’est passée ta journée ? » Ton sourire ne vacille pas, l’espoir que représente Cal a diminué la pression sur tes épaules. « J’ai été occupée, la plus jeune des Hawthorne souffre d’une fièvre tropicale elle est arrivée déshydratée et épuisée mais le pire est passé, le père Ackermann s’est entaillé la jambe en coupant du bois, il a fallu poser des points. Et toi qu’as-tu fais de beau ? Et surtout que comptes tu nous préparer de bon ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 22
~ PSEUDO : Ludies
~ AVATAR : Asa Butterfield
~ CRÉDITS : avatar mercure. (bazzart) ;

★ ★ ★

MessageSujet: Re: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   Dim 27 Aoû - 17:41

Je vais bien petit frère, et toi, tu as passé une bonne journée ? Je suis désolée de rentrer si tard, je n’ai pas vu l’heure passée. Même s’il aimait passer du temps avec elle et qu’il trouvait qu’ils ne se voyaient pas assez ces derniers temps, il ne pouvait que comprendre pourquoi. Son rôle était primordial pour les Natives, on avait besoin d’elle, alors c’était bien normal qu’elle soit occupée. Elle n’était pas que SA sœur, à lui qu’il aurait voulu garder bien jalousement, elle était également une guérisseuse. Et puis, il n’était plus un enfant ! Il avait grandi, il savait s’occuper correctement de lui du moment qu’il n’était pas transi par la fièvre. Et là, il était en forme, ou du moins aussi en forme que son état général le permettait. Il lui sourit tandis qu’elle se détachait les cheveux. Ne t’inquiètes pas, je me doutais que tu étais occupée par ton travail, tu n’as pas besoin de t’excuser pour ça, tu sais ? Il laissa passer quelques instants avant de finalement reprendre la parole Et ma journée  s’est plutôt bien passée même si elle était au final plutôt banale. Mieux valait qu’elle soit banale dans un sens qu’il se soit passé des choses surprenantes mais peut-être négatives ! Quant à sa journée, à elle J’ai été occupée, la plus jeune des Hawthorne souffre d’une fièvre tropicale elle est arrivée déshydratée et épuisée mais le pire est passé, le père Ackermann s’est entaillé la jambe en coupant du bois, il a fallu poser des points. Et toi qu’as-tu fais de beau ? Et surtout que comptes tu nous préparer de bon ? Il fronça les sourcil en attendant parle de la fièvre tropicale, elle avait eu chaud si elle était arrivée un peu plus tard qui sait ce qui aurait pu se passer !  Ce matin, comme d’habitude et après je suis allé en forêt… Ils sont vraiment étranges ces nouveaux arrivants même s’ils ressemblent aux autres. Pas physiquement bien entendu, mais dans leur façon d’agir, Gable trouvait qu’il n’y avait pas besoin de faire la précision que la réponse était assez logique seule. Tout comme il ne précisa pas qu’il était resté loin et qu’il avait pris soin de bien se cacher afin de ne prendre aucun risque, cela coulait totalement de source pour lui. C’était donc le genre de phrase qui était un peu totalement superflue ! Et pour le dîner je vais faire le reste de gibier avec… il se tut quelques instants avant de froncer les sourcils, ne se rappelant subitement plus ce qu’ils avaient exactement …  et bien avec, je ne sais pas quoi exactement, est-ce qu’il nous reste des légumes ou des pommes de terre ? Et en dessert, ils se contenteraient de quelques fruits qui commençaient à être bien mûrs, juste comme lui les adorait. Après, si tu as une autre idée je suis toute ouïe ! Je peux changer totalement mes idées si tu as une préférence, du moment que je sais le faire ce n’est pas un souci… et tu connais mes « talents » culinaires ! Enfin surtout ces non talents, mais comme c’était un peu ironique, elle comprendrait totalement où il voulait en venir : il n’était pas très doué il fallait donc que cela reste et pas que ce soit trop élaboré. Tu dois retourner travailler ce soir je suppose, au moins pour vérifier que la fièvre ne remonte pas ? Il se serait bien proposé de l’aider, il aurait voulu pouvoir être capable de l’épauler un peu… mais aller dans un environ où quelqu’un souffrait d’une maladie n’était pas forcément une très bonne idée, il préféra donc de pas émettre cette idée, de toute manière il était fort probable que Clarke aurait refusé !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 147
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : Bryce Dallas Howard
~ DC(S) : Sora, Calvagh, Bogdan, Adrian
~ CRÉDITS : tumblr/Bazzart
~ ÂGE : 31 ans
~ MÉTIER : Guérisseuse
~ HUMEUR : Angoissée et inquiète
~ DANS MON SAC : Des feuilles et racines séchées.
Des bandages propres.
Une gourde en peau.
Un couteau.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   Mar 19 Sep - 20:59

Ne t’inquiètes pas, je me doutais que tu étais occupée par ton travail, tu n’as pas besoin de t’excuser pour ça, tu sais ? Oui elle le savait, néanmoins elle éprouvait toujours ce pincement de culpabilité à le laisser ainsi évoluer seul au seul du Village. Bien sûr elle savait que tous gardaient un œil sur lui, il était le dernier « jeune » à être né sur l’île, il était malade. Il avait de l’importance pour tous et tous se souciaient de lui, de son bien-être. Il était l’avenir, comme les rares jeunes nés ces dernières années. Il n’empêche qu’elle avait fait une promesse et qu’elle comptait la tenir. Elle aimait Gable comme un frère, comme un fils aussi parfois. Elle n’était pas pressée de se marier, de fonder sa propre famille, pas sans Dorian ... Gable lui donnait cet amour, cet intérêt que l’on porte à son enfant. Elle l’avait élevé, chéri, à un âge où dans le monde des Survivants elle aurait dû flirter et rire au lieu de chercher une cure à une maladie mystérieuse. Néanmoins elle n’aurait pas changé sa vie, Gable était sa famille, elle ne regretterait jamais d’avoir eu à s’occuper de lui. Et ma journée s’est plutôt bien passée même si elle était au final plutôt banal. Ce matin, comme d’habitude et après je suis allé en forêt… Ils sont vraiment étranges ces nouveaux arrivants même s’ils ressemblent aux autres. Oui, le naufrage est sur toutes les lèvres mais l’idée que Gable se soit approché aussi prêt lui glace le sang. « Soit prudent petit frère, reste à distance ... On ne sait pas ce qu’ils savent de nous, si les autres ont déjà établis un contact... Fait attention tu veux, je ne veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit. » Chez les Natives on n’interdisait pas aux jeunes d’expérimenter, de tenter, de vivre leurs expériences. Et pour le dîner je vais faire le reste de gibier avec… et bien avec, je ne sais pas quoi exactement, est-ce qu’il nous reste des légumes ou des pommes de terre ? Elle fouille le bac qui sert à stocker les pommes de terres et les légumes du potager. Il faudra penser à s’occuper d’arroser et de récolter ce soir, elle néglige cette tâche depuis deux jours. « Trois pommes de terre et deux navets, on peut essayer de faire cuire les navets avec de l’agave pour les rendre tendres et sucrées, cela contrera le côté puissant de la viande de sanglier. D’ailleurs, il faudra penser à se réapprovisionner en viande, nous arrivons à la fin de notre stock, les chasseurs ont dû partir en expédition hier, ils reviendront demain. » L’approvisionnement était facilité pour eux, Clarke était dispensée des tâches de la vie quotidienne par les autres membres de la communauté afin qu’elle puisse se consacrer aux malades et à ses recherches, quand à Gable il participait quand son état le permettait, autrement les jours où il était alité et que son état ne nécessitait pas qu’il soit sous la surveillance de sa sœur à l’infirmerie, les mères se relayaient à son chevet pour le nourrir et le baigner d’eau fraîche. Après, si tu as une autre idée je suis toute ouïe ! Je peux changer totalement mes idées si tu as une préférence, du moment que je sais le faire ce n’est pas un souci… et tu connais mes « talents » culinaires ! Elle rit, n’étant pas elle-même une fée du logis, son petit frère excellait largement mieux qu’elle derrière l’atre de la cheminée. « Je peux désosser le gibier mais quand il s’agit de le cuire je te fais confiance, chacun son art, à force de ressouder les os, réparer les bobos, je connais le squelette par cœur. » Elle rit encore et s’emparer de la machette qui sert à la cuisine ainsi que du bout de viande que son frère a sorti de la salaison. Tu dois retourner travailler ce soir je suppose, au moins pour vérifier que la fièvre ne remonte pas ? Elle hôche la tête. « Oui, le pire est passé mais on n’est pas à l’abris d’un nouvel épisode. Si nécessaire je demanderai à ses parents de venir avec moi pour la baigner dans l’eau glacée de la cascade mais je ne pense pas que cela ira jusque-là. Dit moi tout, qu’as-tu appris sur ces nouveaux arrivants aujourd’hui ? Tu épluches les légumes pendant que je préparer les découpes de viande ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Nouveau Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 22
~ PSEUDO : Ludies
~ AVATAR : Asa Butterfield
~ CRÉDITS : avatar mercure. (bazzart) ;

★ ★ ★

MessageSujet: Re: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   Dim 1 Oct - 18:40

Il aimait lui répéter qu’elle devait arrêter de s’excuser d’être trop occupée par son travail, il comprenait, il n’était plus un enfant contrairement à ce que beaucoup semblaient encore penser, et il espérait qu’un jour elle se le mettrait en tête et qu’elle arrêterait de culpabiliser dès qu’elle rentrerait tard. Il avait essayé maintes manières pour lui expliquer mais rien n’y avait jamais réellement fait ! Il préféra donc embrayer avec un autre sujet, cela ne servait à rien d’insister de toute manière, il lui raconta donc s brève sortie.il était toujours assez septique par rapport aux nouveaux arrivants. Il les trouvait malheureusement comme les deux premières cuvées, toujours aussi étranges et imbus d’eux-mêmes, égoïstes, sans aucun sens de sacrifices ou de la dignité. Ils lui faisaient presque pitié ! Soit prudent petit frère, reste à distance ... On ne sait pas ce qu’ils savent de nous, si les autres ont déjà établis un contact... Fait attention tu veux, je ne veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit. probablement qu’il aurait pu mal le prendre qu’elle ne lui fasse pas confiance, qu’elle le couve de cette manière, mais il se contenta de lui faire un sourire enjoué, un petit sourire dont il avait le secret Ne t’inquiètes pas ! Je suis resté quand même assez loin, et j’étais dans un endroit où, logiquement, ils ne pouvaient pas me voir ! Ne t’en fais pas pour moi ! Je ne prendrais pas de risques inconsidérés, je te promets Clarke. Une promesse, était une promesse, il la tiendrait sauf en cas d’extrême urgence bien évidemment ! Il embraya directement avec le sujet du diner, comme si cela était tout à fait naturel de passer du coq à l’âne ! Il prit les pommes de terre qu’elle lui donnait ainsi que les navets tout en écoutant ses conseils, essayant de bien tout retenir pour devenir sous peu un parfait petit cuistot ! Enfin du moins pour s’améliorer un peu, et il y avait une bonne marge de progrès possible ! J’irai voir demain alors, ce qui a était apporté ! Et il espérait pouvoir participer une prochaine fois.. mais il ne voulait plus trop se faire de faux espoirs, cela était trop éreintant moralement, et, par ailleurs c’était blessant de se sentir inutile. Il détestait cette situation et essayait donc de vivre un maximum au jour le jour, ne voulant plus se dire (ou dire carrément) « la prochaine fois je viens. Je peux désosser le gibier mais quand il s’agit de le cuire je te fais confiance, chacun son art, à force de ressouder les os, réparer les bobos, je connais le squelette par cœur Il haussa un sourcil Pourtant la squelette humain et le gibier c’est pas le même non ? Il y a juste des bases similaires ? Sauf qu’on est des bipèdes et pas eux… Ceci dit : 4 membres, une tête, ne colonne vertébrale, il y avait effectivement beaucoup de choses communes, mais il n’avait pas conscience à jusqu’à quel point. Ce n’était pas son point fort ce genre de science ! Tandis qu’elle s’attelait à la viande, lui cherchait les instruments pour s’occuper tranquillement de l’accompagnement qu’il leur restait tout en essayant de savoir si elle devait retourner travailler ou pas. Il connaissait pourtant la réponse, elle était logique, implacable ! Oui, on va faire ça ! dit-il en brandissant enfin le couteau qu’il avait cherché pendant quelques courtes dizaines de secondes. Ilse tut quelques instants commençant à enlever la peau d’une pomme e terre. Il essayait de répondre avec le plus de franchise à son avant dernière question, mais le souci c’est qu’au final il ne savait pas trop ce qu’il avait appris, néanmoins, après encore quelques instants de silence il reprit la parole De loin j’avais l’impression qu’ils étaient totalement perdus et déboussolés. Ils n’avaient pas l’air de comprendre où ils étaient atterris… enfin, disons plutôt qu’ils risquaient d’être coincés longtemps ici. Ils étaient désorganisés et n’entreprenaient rien pour leur réelle survie… Enfin, ils étaient peut être éparpillés mais ceux que je voyais, ne construisaient rien pour s’abriter par exemple, ils avaient plus l’air d’être plantés là et d’attendre quelque chose. Et je n’ai vu personne que je connaissais. autrement dit, certains autres survivants des deux premiers crashs, mais il n’était pas forcément le mieux placé pour ce genre de chose, déjà il était loin, il n’était pas resté longtemps mais il n’était pas certain d’en reconnaitre tant que ça de toute manière, même s’il en voyait un. Tu as appris des choses sur eux, toi ? Il avait fini de peler sa première pomme de terre et s’attaqua à la deuxième, se concentrant aussi bien sur cette tâche qu’à écouter la réponse de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Born to run ★
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Les Choses vont-elles changer ? - Clarke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Choses vont-elles changer ? - Clarke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. [Lyina K. / Esther K.S.]
» Les choses vont changer à Wynwood ! (Daphné Johnson)
» Quand les choses vont mal...
» LES DIEUX BRILLENT
» Il faut feliciter la Minustha aussi quand les choses vont b

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: • This place is death • :: Le village des Natives-
Sauter vers: