Poster sa présentation après la MAJ
Si votre fiche était déjà validée avant la mise à jour, vous devez la reposter
en utilisant le nouveau formulaire mais vous n'êtes pas obligés
de remplir la partie consacrée à la mise en situation.


BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !



Partagez | 
 

 Grisha ☾ how did you survive...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 239
~ INSCRIT(E) LE : 15/02/2015
~ PSEUDO : Pow
~ AVATAR : stephen amell
~ DC(S) : Sora/Calvagh/Henri
~ CRÉDITS : Stace
~ ÂGE : 37 ans
~ MÉTIER : joueur professionnel, Directeur de casino
★ ★ ★

MessageSujet: Grisha ☾ how did you survive...    Ven 14 Juil - 21:40

Vous aviez tous assister au naufrage, depuis la plage, face à la tempête. Sora avait envoyé des émissaires quérir des volontaires pour une expédition de secours. Bogdan se trouvait à tes côtés. Vous formiez un bien étrange duo. Mais depuis cette nuit où il avait accepté de veiller sur Josslyn et Noah, votre houleuse relation s'était apaisée, comme si vous aviez chacun trouvé un moyen de surmonter la mort de Kali à travers l'autre. Tu lui avais donné une raison de vivre, protéger la famille que ton incartade avec Kali avait failli briser. Tandis que tu ferais ce qu'il fallait pour te racheter une conscience, pour te sentir digne de réintégrer cette famille. Il n'était donc pas rare de vous trouver ensemble. Ce que Sora avait qualifié de "vaste connerie", elle qui avait empêché Bogdan de te refaire le portrait le jour de la mort de Kali. Comme si elle l'avait toujours vu, que vous pouviez fonctionner ensemble et non pas en ennemis. Vous n'étiez pas amis pour autant mais tu savais que tu pouvais laisser ta famille entre ses mains, sans crainte. Il veillerait sur eux. Pour se racheter, comme toi, de ne pas avoir pu sauver Kali ce jour-là. Vous pensiez à la même chose. L’épave. Il pouvait y avoir des choses utiles, des bagages à dégager, des choses à récupérer pour aider à la survie, des gens à sortir de l’épave en perdition. Il hoche la tête, signe que vous êtes d’accord. Tu enlèves ton tee-shirt en restant en short. La mer est houleuse mais tu es un excellent nageur. Le jour se levait lorsque tu atteignis l’endroit qui te semblait le plus propice à un saut dans la mer tourmentée, proche de la zone de naufrage. Les rochers étaient hauts, coupant mais tu connaissais cette plage par cœur. Tu connaissais les risques. Mais surtout tu pensais à ton fils. Aux médicaments qui pourraient sauver Ruby. A Josslyn. A Poppy et à sa fille. Tu savais ce que tu faisais. Tu passes le sac de fortune, ton épuisette qui te sert d’ordinaire à la chasse, autour de tes épaules, coincé dans ton dos pour ne pas te gêner lorsque tu nageras. Tu enroules tes épaules avec quelques mètres de corde tressée grâce à du palmier. Alors tu plonges. La mer est agitée, froide comparée à l’ordinaire, rendue glaciale par la pluie. L’eau des profondeurs remontent en surface, gelée. Tu nages, fort, vite, sans trêve. Jusqu’à atteindre les premières valises. Le silence monte de l’épave qui se trouve à quelques centaines de mètres. Tu attaches la première valise qui flotte à la surface à ta ligne de corde, tu continues, en accroche plusieurs. Ton corps frissonne et tu sens que la mer est encore trop agitée pour atteindre l’épave. Tu continues alors à nager de côté, récupérant une petite dizaine de valise, colis qui flottent à la surface. Personne. Pas de corps. Pas de cris. Un silence effrayant. Glaçant. Combien sont morts cette nuit ? Tu récupères des objets flottant à la surface, les fourrant dans ton sac. Sans regarder de quoi il s’agit. L’eau est agité et froide, tes forces vont diminuer, il te faut désormais regagner la plage. Alors tu nages, traînant ton fardeau de valises derrière toi. Le souffle court, tu te laisses échouer sur le sable. Roule sur le dos. Puis tu tires. La corde de palmier, tractant ton fardeau vers toi. Lentement. Il faudra ensuite fouiller les valises, réunir ce qui est utile, les médicaments, les vêtements et laisser de côté ce qui n’est pas vitale (déodorant, shampoing), tu le cacherai dans la jungle pour revenir plus tard. Voilà comment l’on survit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 406
~ INSCRIT(E) LE : 28/05/2017
~ PSEUDO : RiverSoul/Grishette
~ AVATAR : Eleanor Tomlinson
~ DC(S) : Pas encore
~ CRÉDITS : Captain Cab & Lux Aeterna

~ ÂGE : 28
~ MÉTIER : Ecrivain mais serveuse à ses heures perdues
~ HUMEUR : Déboussolée
~ DANS MON SAC : Trousse de maquillage indispensable, un paquet de cigarette gitanes à moitié entamé, Quelques bonbons des Vosges...
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Grisha ☾ how did you survive...    Dim 16 Juil - 18:02



Aisling & Grisha  @Onthebeachwithsomelugages



Assise sur son petit coin de plage, Ses habits séchés, maculés par l'eau, la boue, le sang, la jeune femme se laisse emporter dans un sommeil dont elle émerge régulièrement. Les secondes sont devenues des heures, puis une journée avant que la nuit ne fasse son apparition. Aucun avion n'a parcouru le ciel, aucun autre navire à l'horizon. Ils sont partis à la recherche d'eau potable, elle a donc pu un peu se désaltérer puis se débarbouiller. Juste le temps de le dire. Afin de ne pas trop s'éloigner des autres survivants dans l'espoir ou un miracle se produirait. Jusqu'ici malgré les difficultés qui se sont présentées sur son chemin, Grisha à tout vécu dans un monde ou tout finit par s'arranger. Certes on à abusé de son cœur, mais sans doute se laissait-elle aimer plus qu'elle n'éprouvait elle-même ce sentiment. Elle se réfugie dans les histoires à l'eau de rose qu'elle écrit, elle imagine la sienne parfois quand tout ne se déroule pas comme elle le souhaiterait. Elle a pu se permettre de jouer à la fière jusque-là, protégée par la réputation de sa riche famille. Rien que d'être la progéniture de... lui offre un passe-droit dont elle n'a pas forcément conscience. Ici sur la plage, tous ces échoués proviennent de mille endroits différents. Pour eux elle n'est qu'une simple serveuse un peu perdue. La réalité fait surface même si elle la renie encore.

Une presque silence à couvert les multiples cris, plaintes, pleurs de la journée. Quelquefois un râle fend cette première nuit ressemblant à la plainte d'un animal qui se serait fait prendre dans un collet. Ça la tient réveillée, alors que d'autres épuisés, ont cédés à Morphée malgré la promiscuité et le manque de confort. Mais surtout la rousse voudrait s'éloigner en silence car elle doit ingérer un de ses petits médicaments si importants. Pour le moment elle a refusé d'accorder trop d'importance à cette situation afin de ne pas paniquer plus qu'elle ne doit. Sinon elle attirerait trop les regards. Et en  ces instant cruciaux, se justifier de qui et ce qu'elle est ne lui semble pas un très bon timing. Elle ignore l'ouverture d'esprit de tous ce gens. En plus les drames parfois provoquent un genre de chasse aux sorcières, et Grisha ne désire absolument pas en être victime. Déjà qu'elle se sent assez inutile comme ça. Vivement qu'on les retrouve et que ce cauchemar soit derrière elle.

Aussi il lui aura fallu attendre le petit matin, juste avant que l'aube ne se lève pour avoir la possibilité de s'éloigner, après s'être assurée que personne ne se réveillerait inopinément. Elle longe donc la plage, oui pas trop prêt des arbres, les autres ont beau dire on ignore totalement ce qui peut en surgir. Jusqu'à ce qu'elle voit quelques rochers qui peuvent la dissimuler le temps qu'elle s'exécute.


Voilà qui est fait. Grisha à vérifier en même temps ce qui lui restait, et bien entendu elle n'aura plus les pieds sur cette Isle longtemps avant qu'elle arrive au bout de ses 4 boites. Néanmoins si ça traîne un peu elle optera pour un tous les deux jours. Juste histoire de se rassurer. Alors qu'elle s'avance elle peut apercevoir cet homme sortant de la mer, épuisé qui se laisse tomber sur le sable. Elle ne peut quand même pas être en présence d'un rescapé de dernière minute ? Non visiblement il revient chargé. Sans doute n'arrivait-il pas à dormir. Elle s'approche donc vers lui sans se douter le moins du monde que celui-ci ne les accompagnait pas sur la croisière. Après tout ce n'est pas écrit sur son front, et de plus même si elle a servi beaucoup de monde, Grisha ne les à pas rencontrés tous. « Vous auriez pu attendre qu'on soit tous réveillé pour avoir un peu plus de main d'œuvre  » Tout en le dévisageant elle se voit détrompée d'avoir pensé qu'il s'agissait du sauveur de la plage qui souhaitait retourner sur l'épave. Celui-là elle ne se souvient pas encore de l'avoir croisé hier. Mais la rousse n'a pas porté une véritable attention à ceux qui courraient dans tous les sens. Une si bonne initiative elle ne va quand même pas la critiquer « Mais c'était vraiment une bonne idée et comme vous êtes chargé je vais vous aider à ramener ça dans notre campement provisoire afin qu'on puisse découvrir tout ça ensemble ! » Avec un peu de chance il y aura un peu de nourriture pour elle qui n'a sucé que des bonbons à la menthe depuis cet affreux naufrage..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grisha ☾ how did you survive...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Max • Damaged people are dangerous, they know they can survive
» GEORG J. DAREVILL ♕ Crash them down it's the only way to survive
» Nolan | I will always survive.
» HOPE ♡ i will survive. ♪
» ShinByungChul ★ i’m a bad kid and i will survive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: ★ House of the rising sun ★ :: ☆ L'océan :: ☆ L'épave du bateau-
Sauter vers: