BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !


BIENVENUE A POW DANS LE STAFF DE LOP !


Partagez | 
 

 BUT NOTHING IS AS IT SEEMS ~ Maddie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Staff ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 649
~ PSEUDO : Captain Cab, Jackie
~ AVATAR : Chris Pine
~ DC(S) : Liesel Ackermann
~ CRÉDITS : shellhead (avatar)

~ ÂGE : Entre 30 et 40 ans, problablement.
~ MÉTIER : J'sais pas.
~ APTITUDES : Aucune idée, je me rappelle de rien. Par contre, je pense que je suis doué pour mettre mon poing dans ta face alors dépêche-toi de bouger de là.
~ HUMEUR : Massacrante. Envie d'un verre.
~ DANS MON SAC : Ça te regarde pas. Dégage.
★ ★ ★

MessageSujet: BUT NOTHING IS AS IT SEEMS ~ Maddie   Sam 17 Juin - 15:16


BUT NOTHING IS AS IT SEEMS
C'était donc officiellement la pire journée de sa vie. Enfin... en réalité, c'était difficile à dire parce qu'il ne se rappelait d'aucune autre journée avant celle-ci. Mais franchement, si toutes celles à venir devaient ressembler à la journée qu'il venait de passer, Ray préférait encore aller rejoindre tous les macchabées de l'épave du bateau. Bien sûr, il ne le pensait pas réellement : une partie de lui était sincèrement heureuse d'être bien vivant mais une autre était furieuse d'avoir tout oublié à cause du naufrage. Il avait beau essayer de donner le change, d'apporter son aide par ci, par là, d'échanger quelques plaisanteries avec des naufragés particulièrement désespérés, il avait toujours l'impression d'être un zombie au milieu de tout un tas d'être humains. Un peu comme s'il n'était plus qu'une coquille vide sans souvenir et sans passé. Physiquement, il était bien présent mais à l'intérieur, il n'y avait plus personne.
C'était une sensation étrange que de perdre la mémoire : il se rappelait parfaitement de la dernière émission qu'il avait regardé à la télévision la veille mais était incapable de se rappeler dans quelles circonstances il l'avait regardée, s'il était seul à ce moment-là ou même s'il avait apprécié ladite émission. Son cerveau était comme un morceau de gruyère avec beaucoup de trous. Et même si la comparaison le fit sourire un temps, il redevint vite maussade et inquiet. Il n'aimait pas beaucoup l'endroit où ils avaient échoué, il lui donnait une drôle d'impression. Au premier abord, la plage semblait accueillante mais l'atmosphère qui y régnait était étrange, presque malsaine. Peut-être était-ce dû aux nombreux cadavres qui ornaient le sable,  sans doute même. Mais il n'y avait pas que ça. Cette île puait le piège à plein nez et Ray était bien décidé à ne pas tomber dans le panneau.

Après avoir aidé à soigner (rafistoler aurait sans doute été un verbe plus juste) quelques blessés, il fut contraint de s'isoler du reste du groupe lorsque son mal de crâne s'intensifia brusquement, le forçant à faire une pause. Peut-être que la douleur était un bon signe, finalement. Peut-être qu'elle allait miraculeusement faire jaillir ses souvenirs de l'intérieur de son cerveau... Mais ouais, bien sûr mon vieux, bien sûr. Pas de doute, en plus d'amnésique, il était en train de devenir maboul.
Il marcha pendant longtemps, sans se rendre compte qu'il s'éloignait du lieu du naufrage. Il avait soudain un besoin viscéral de mettre de la distance entre lui et les autres, comme un animal blessé préfère panser ses plaies à l'abri des regards. Avec un soupir de soulagement, il s'affala sur un rocher qui offrait une vue magnifique sur l'océan. Malgré cette vision paradisiaque, Ray ne parvenait pas à se réjouir de ce qu'il voyait, probablement parce que ce même océan avait bien failli l'avaler quelques heures plus tôt. Derrière lui, une clairière ombragée se dessinait et Ray se demanda si quelques survivants y étaient déjà allés faire un tour. Peut-être qu'il se porterait volontaire si un groupe de personnes était envoyé en repérage ou pour chercher de la nourriture... Après tout, ils ne savaient pas du tout quand les secours allaient arriver, ni même s'ils connaissaient l'emplacement exact du naufrage. Mieux valait faire quelques provisions, il ne tenait pas du tout à se retrouver au milieu d'une bande de naufragés affamés.

Retirant sa chemise déchirée avec une grimace, il l’imbiba d'eau avant d'essayer de retirer le sang qui avait séché sur les endroits où son corps s'était mangé un ou un deux rochers en colère. Certaines entailles étaient profondes et un peu douloureuses, mais dans l'ensemble, il se considérait comme étant plutôt chanceux. Bien sûr, si on oubliait le fait qu'il était...
Crac. Un bruissement de pas léger attira son attention, lui faisant lever les yeux en l'air. « C'est pas vrai, on peut pas être tranquille par ici ou quoi ? Bon ben ramène toi, maintenant que t'es là... » continua-t-il sans se retourner, essorant sa chemise pleine d'eau et de sang. Il n'avait rien à craindre de toute façon, c'était forcément un autre naufragé tout aussi paumé que lui, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Aventurière ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2512
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Phoebe Tonkin.
~ DC(S) : Aidan, Josslyn, Cole, Vera.
~ CRÉDITS : © Hershelves (avatar) | © She-wolvess@tumblr (gifs).

~ ÂGE : vingt-huit ans.
~ MÉTIER : hôtesse de l'air.
~ HUMEUR : trop fière pour reconnaître ses craintes.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: BUT NOTHING IS AS IT SEEMS ~ Maddie   Dim 2 Juil - 20:56


_________________________
You're waiting for a train,
A train that will take you
Far away.

Tu n'as rien vu du tout. Tu n'as aucune conscience de ce qui a pu se passer durant toutes ces heures. Tu as disparu dans la jungle pour les fuir, pour le fuir. Tu sais que tu ne prends pas la bonne voie, que tu sombres petit à petit dans le déni. Tant face à Henri que face à Trystan. Parce que tu as tes raisons, tu te refuses à réfléchir quant au passé et à reconsidérer tes choix. Tu préfères faire face en ne faisant pas face. A ta façon. La discussion que tu as eu avec Trystan a pourtant fait écho : tu ne pourras pas continuer ainsi éternellement. Et pour cette raison, tu es perturbée, pour cette raison tu les évites tous les deux. Tu n'as pas connaissance du drame qui s'est joué. Pas connaissance que vous n'êtes plus tout-à-fait seuls. Tu n'es pas repassée par le campement où sans doute, l'agitation aurait attiré ton attention. Tu as marché un moment, perdue dans les méandres de tes pensées. Tu as beaucoup réfléchi ces derniers temps. Tu as eu beaucoup de temps pour ça, maintenant que tu as perdu Aella et que Henri a préféré te tourner le dos. A moins que ce ne soit toi qui lui ait tourné le dos. Tu n'en es pas certaine. Les roches t'ont toujours attirée de par la perspective qu'ils offrent. L'effort est évident, mais le calme que tu y trouves en a toujours valu la peine. Ça et un panorama exceptionnel. Tes pas t'ont menée là, une fois de plus. Parce que depuis ce jour-là, tu n'es plus qu'une âme tourmentée, trop fière pour tenter de réparer ce qui peut l'être. Mais tu comprends vite que tu n'es pas seule. La méfiance s'installe en toi alors que tu t'avances, tandis que tes doigts viennent se porter sur la crosse de l'arme que tu as embarqué à l'occasion de ton périple dans la jungle. Une arme que tu n'es pas censée porter, toi qui ne fait pas partie des quelques élus, ces leaders de pacotille qui croient agir en votre nom. Mais ce poids t'a toujours rassurée, et savoir que tu peux, en l'espace de trois secondes, dégainer si cela s'avère nécessaire, te permet de conserver ton calme alors que ton instinct te crie que ce n'est pas normal. Et tu finis par la distinguer, cette silhouette que tu ne reconnais pas. Non, cet homme n'est pas un des tiens. Et il n'est pas l'un de ces Strangers, eux que tu as été amenée à côtoyer. Non, tu ignores de qu'il s'agit, et ton instinct te crie DANGER, alors que lui aussi, a remarqué ta présence. « C'est pas vrai, on peut pas être tranquille par ici ou quoi ? Bon ben ramène toi, maintenant que t'es là... » Et tes doigts viennent immédiatement s'emparer de cette arme qui n'est pas la tienne pour venir la mettre en lui et toi. Pour toi, il n'y a guère de doute : cet homme ne peut être qu'un native. Un native blessé, apparemment. Mais sans doute un native qui essaie de te rouler. Il n'est peut-être même pas mal en point. Peut-être veut-il seulement endormir votre confiance, ainsi. « Debout, » que tu lui lances d'un ton froid. Tu ignores à quel point tu te trompes à cet instant. Tout ce que tu parviens à voir, c'est un intrus, un danger potentiel pour toi, pour les tiens. Un homme qui essaie sans doute de profiter de votre faiblesse, cette division qui s'est installée parmi vous, pour mieux vous anéantir. Tu ne vois pas que cet homme, et ceux qui ont survécu au même drame, ont été victimes d'un coup du destin similaire au vôtre. La femme que tu es devenue ne voit les choses que sous le prisme de la méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BUT NOTHING IS AS IT SEEMS ~ Maddie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maddie Anderson [Validée par Samira]
» JODIE MYSTRAL AINSWORTH ► maddie hasson.
» [Maddie/Ulysse] Chez Jimmy l'embrouille
» You’re gonna miss me when I’m gone ♥ Maddie (terminée)
» MADDIE ◗ Foudroie moi, Ô Foudroyant Foudroyeur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: • House of the rising sun • :: ☆ L'océan :: ☆ Les rochers-
Sauter vers: