BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !


BIENVENUE A POW DANS LE STAFF DE LOP !


Partagez | 
 

 HEY SISTER ❱ Loélee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2756
~ INSCRIT(E) LE : 27/05/2010
~ PSEUDO : isa
~ AVATAR : Margot Robbie
~ DC(S) : sansa, trystan, caleb, suzanna
~ CRÉDITS : CHIKAKA
~ ÂGE : 28 ANS
~ MÉTIER : ZOOLOGISTE
~ APTITUDES : Poppy a une grande connaissance des plantes et des animaux qui vivent sur cette île. Elle est donc en mesure d'user de certaines plantes pour faire des concoctions et aussi d'excellents repas!
~ HUMEUR : TRISTE
~ DANS MON SAC : Une vieille poupée bout de chou à sa fille, un petit couteau pour les plantes, une bouteille d'eau et des pansements.
★ ★ ★

MessageSujet: HEY SISTER ❱ Loélee   Dim 11 Juin - 17:49

Hey sister.
Loélee

Oh sister, I will help you hang on! Oh, if the sky comes falling down, for you, There's nothing in this world I wouldn't do.

3 juin 2013
Cette fois, ce n’était pas les petits gazouillis de Livia qui t’avait réveillé ce matin. Elle n’était pas une enfant difficile, elle dormait plus de dix heures d’affilées, ce qui te permettait d’avoir un horaire de sommeil assez enviable. Elle se réveillait en même temps que le soleil, mais tu préférais de loin vivre dans la lumière que l’inverse. On avait commencé à crier avant même que le soleil ne pointe le bout de son nez. Il devait donc être avant six heures du matin et dans le campement, ce genre de bruit n’était pas significatif de bonnes nouvelles. Cette nuit, il y avait eu une méchante tempête, tu avais serré le corps de Livia contre toi plus pour te réconforter qu’elle, qui dormait comme si rien n’était. Tu prends ta petite dans tes bras, la déposant sur ta hanche comme tu as toujours eu l’habitude de faire pour sortir de ton abri, ta bouche s’ouvrant aussitôt devant la scène qui se défilait devant toi. Un bateau, dans une drôle de posture était stoppé en plein milieu de l’océan, plusieurs mètres devant. Tu n’en croyais pas tes yeux, et si un sourire s’afficha aussitôt sur tes lèvres pensant que c’était enfin la délivrance pour vous, tu n’eus qu’à fixer tes prunelles sur le bateau pour comprendre que quelque chose clochait. Il semblait flotter à moitié… Ce qui signifiait que ces gens n’étaient pas là pour vous aider. Ce qui voulait dire que l’île avait encore usé de son pouvoir pour obtenir plus de victimes. Trois crashs. Deux d’avions, un d’hélicoptère. Un voilier encore en mauvaise posture et désormais, un épave immense au loin. Elle aimait le drame. Aussitôt, ton air s’embrunit et Livia peut immédiatement ressentir ton désespoir car elle s’ajuste, s’accrochant à ton cou et commençant à s’enrouler les doigts de ta chevelure blonde. « Ce n’est pas aujourd’hui que l’on quittera l’île, Livia… » » Que tu lui souffles, presque en sanglotant. Pourquoi tu ne pouvais pas espérer à avoir mieux pour ta fille ? Tu voulais lui offrir une garantie de sécurité, tout simplement Ici, elle ne pourrait jamais l’avoir. Alors, vous attendez. Tu t’assoies avec Livia qui commence à jouer dans le sable et observe au loin l’action qui s’y passe, sans pouvoir tenter quoi que ce soit. Les heures passent et des tas de bateaux de sauvetage continuent s’approcher de vous, directement sur la plage où vous êtes installés. Quand le premier bateau met pied à terre, déjà tous tes amis et autres survivants se rapprochent, tentent de les aider. Pour une fois, ce naufrage est tellement évident que personne ne peut penser une seule seconde que c’est l’œuvre des Natives. Eux qui n’ont jamais quitté le continent… Alors, tu les aides toi aussi, Livia qui reste scotchée derrière toi à offrir de l’eau aux survivants. Jusqu’à ce qu’un cri parvienne à tes oreilles. Une voix que tu ne pensais plus jamais entendre.  « CHRIS ! … » Tu t’arrêtes net, si bien que la personne avec qui tu parlais t’observes d’une drôle de manière, à se demander si les gens qui vivent sur cette île ne sont pas fous. Tu te relèves aussitôt et d’un simple murmure, demande à ta fille de te rejoindre. Tu lui agrippes la main, et commence à marcher à direction de cette voix, mais ça ne va assez vite à ton goût. Tu la prends dans tes bras et te mets à courir, un peu plus vite comme si tu avais peur que tu sois vraiment en train d’halluciner. Tu rejoins ces cris affolés, tu ne peux pas te tromper, tu sais très bien que c’est la voix de ta belle-sœur. « Loélia ! » Que tu cries, en retour parce qu’il y a tant de gens, tant de survivants mal en point et tu as du mal à la retrouver. Jusqu’à ce que tes prunelles se fixent à une femme et que tu as l’impression que le temps s’arrête, en un clin d’œil. Les larmes ravagent ton visage et tu cours un peu plus vite jusqu’à Loélia pour la serrer dans tes bras. « Loélia, Loélia, Loélia… » Tu répètes sans arrêt, tu te demandes si l’île ne se joue finalement pas de vous. Tu t’éloignes juste assez pour que ta main libre parcoure sa joue jusqu’à son front, où le sang séché te terrifie. « Tu vas bien ? Les enfants, ils sont avec toi ? Tu as perdu Chris ? » Trop de questions, mais tu ne pouvais pas t’arrêter, tu étais bien trop fébrile et heureuse de la retrouver.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Staff ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 3250
~ INSCRIT(E) LE : 08/11/2010
~ PSEUDO : STACE.
~ AVATAR : Marie Avgeropoulos.
~ DC(S) : logan & dorian & julian & anton.
~ CRÉDITS : avatar @Skairipa. & signature @tobias-eaton.

~ ÂGE : 29 yo.
~ MÉTIER : underco.
~ HUMEUR : solitaire.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: HEY SISTER ❱ Loélee   Dim 11 Juin - 21:35

 
Like all the missing pieces of my heart,
they finally collide.


Tout ce dont tu te souviens, c’est du ton que tu avais employé. Tu avais haussé la voix, ce que tu ne faisais que rarement. Tu te souviens de l’odeur de la pluie sur le pont. Du bruit de l’orage qui gronde. Tu te souviens du ciel, sombre. Des épais nuages. De l’horizon à peine visible. Tu te souviens qu’il n’y avait pas d’étoiles dans le ciel. Rien. Que la pluie et les nuages. Et la voix de ton époux. Et tes larmes qui glissent sur tes joues. Tu te souviens de l’impact alors que tu sortais de la chambre, énervée et triste. Tu te souviens avoir basculé en avant. Tu te souviens des cris des autres passagers. Des hurlements. Tu te souviens du bruit qu’avaient fait les meubles. Des objets se brisant sur le sol. Des pleurs des enfants. Tu te souviens ne pas avoir compris ce qui se passait, agrippée à la rambarde…

[…]

Et puis l’eau avait peu à peu rempli tes poumons. La douleur contre ta tempe. Tu te souviens t’être débattue contre la violence de l’eau, contre les vagues, pour rester à flot, pour atteindre le rivage. Tu te souviens du sang brouillant ta vue. De ce liquide chaud contre ton front. Tu te souviens de la pluie qui se mêle à l’océan. De ta vue qui se brouille d’avantage à chaque instant. L’eau qui empli tes poumons, encore. Suffoquer. Tu te souviens t’être débattue, avoir agité les bras. Puis plus rien. Rien que l’eau et les ténèbres. Et le silence, enfin…

[…]

Mais tu étais là, allongée sur le sable fin. Trempée. Tes longues mèches blondes collées à ton front. Du sang séché au niveau de l’arcade. Et le soleil réchauffant ta peau, séchant tes vêtements. Tu avais réussi à rejoindre le rivage, sans savoir comment, alors que tu t’étais résignée à cesser de te battre, alors que tu t’étais résignée à sombrer dans les profondeurs de l’océan. Tu te redresses, regardant autour de toi. Tous ces visages que tu avais croisés sur le bateau. Ces silhouettes plus ou moins familières. Des gens à qui tu avais souri. D’autres avec qui tu avais partagé un repas, ou une danse. Certains à qui tu avais parlé, par simple politesse. Mais, tu ne voyais pas le visage que tu cherchais. Tu ne le voyais pas lui. Alors, tu te redresses, d’un bond, et tu hurles. Tu hurles à t’en arracher les poumons, à t’en déchirer les cordes vocales. Tu hurles son prénom, dans l’espoir qu’il te réponde enfin, en vain…

[…]

Tu vois des blessés. Des personnes hébétées, en larmes. Des individus perdus, confus. Tout comme tu l'es. Tu sens la blessure, au dessus de ton œil, t'étourdir. Tu sens le soleil, plus chaud sur ta peau, au fur et à mesure que tu essaies d'avancer. Et ta tète qui tourne. L'envie de vomir. L'impression que le monde tangue. Mais tu continues de crier. De hurler. D'appeler son nom. En vain. Des silhouettes de toute part. Des visages plus ou moins connus. Des individus sans nom, ni visage. Tu ne prêtes d'attention à personne. Tu le cherches lui. Lui et lui seul. Parce que, peu important les mots échangés à bord du bateau, il reste ta seule famille depuis la disparition de Morgan. Depuis le décès de tes parents, puis celle de ta grand-mère. Chris. Tu l'appelles. Tu cries. Tu hurles son nom. Ta voix s'envole, mais ne trouve aucun échos. Tu entends d'autres appels, d'autres cris, d'autres prénoms. Dont le tiens. Tu te tais, scrutes le monde autour de toi, sans ne jamais apercevoir la silhouette de ton époux. « Loélia, Loélia, Loélia… » Une voix venue d'un autre monde, d'un autre temps. Un souvenir. Tu t'es tue. Pour mieux l'entendre. Pour mieux la rêver. Douce hallucination auditive qui devient visuelle, alors que la silhouette de Poppy se dessine devant tes yeux... Elle te serre dans ses bras, et tu peines à croire ce que tu vois. Tu n'as peut-ètre pas survécu à la noyade, après tout. Des larmes se forment dans tes prunelles, embrouillent ta vue. Le contact de sa main froide contre ta joue incite une larme à glisser sur ta peau salie par le sable et le sang. « Poppy?! » Ta voix n'est qu'un murmure à peine audible alors qu'une seconde perle d'eau salé glisse sur ta peau de nacre. « Tu vas bien ? Les enfants, ils sont avec toi ? Tu as perdu Chris ? » « Morgan? Où est Morgan? » Tu ignores ses questions, même Chris n'a plus d'importance à tes yeux, la seule idée que tu puisses enfin retrouver ton frère effaçant tout le reste, jusqu'à l'existence de tes enfants ou celle de ton mari...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharmaniac.tumblr.com/
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 2756
~ INSCRIT(E) LE : 27/05/2010
~ PSEUDO : isa
~ AVATAR : Margot Robbie
~ DC(S) : sansa, trystan, caleb, suzanna
~ CRÉDITS : CHIKAKA
~ ÂGE : 28 ANS
~ MÉTIER : ZOOLOGISTE
~ APTITUDES : Poppy a une grande connaissance des plantes et des animaux qui vivent sur cette île. Elle est donc en mesure d'user de certaines plantes pour faire des concoctions et aussi d'excellents repas!
~ HUMEUR : TRISTE
~ DANS MON SAC : Une vieille poupée bout de chou à sa fille, un petit couteau pour les plantes, une bouteille d'eau et des pansements.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: HEY SISTER ❱ Loélee   Lun 12 Juin - 3:02

Hey sister.
Loélee

Oh sister, I will help you hang on! Oh, if the sky comes falling down, for you, There's nothing in this world I wouldn't do.

3 juin 2013
Tu ne savais pas si tu ne devenais pas tout simplement folle à lier. Ou peut-être rêvais-tu? Tu hésitas même à te pincer pour te prouver que tu n’étais pas dans le monde des songes. L’île avait une façon bien à elle de prouver sa présence. Elle était cruelle et aimante à la fois, comme tu avais pu penser pendant plusieurs mois qu’elle était le destin qui t’avais rapproché de Morgan. Avec du recul, tu estimais qu’elle était plus sadique que jamais, car elle t’avait offert le bonheur si brièvement avant de te l’arracher. Cette île faisait même ressusciter les morts, apparaître des fantômes. Forcément, en apercevant Loélia devant tes yeux, tu peux très bien te poser tous les doutes possibles. Cette île était vraiment magique, comment pouvait-elle te ramener de la famille comme ça? Les différents crashs avaient souvent rapprochés deux gens qui s’étaient perdus avec le temps et en retrouvant ta belle-sœur, tu te méfiais de la suite. On pourrait te l’enlever aussi facilement qu’on te l’avait offerte? Tu l’observes attentivement, elle n’a pas pris une seule ride, son visage est marqué par un certain désespoir. Elle semble ne chercher que Chris, ça devait être un voyage en amoureux alors. Elle a une blessure au front, mais elle n’a pas l’air plus mal en point que ça, si ce n’est que son corps est encore mouillé. Tu es si contente de la revoir que tu oublies le plus important, le plus évident aussi. « Poppy?! » Un drôle de rire mélangé à un sanglot se mêle à ta voix quand elle t’appelle par ton nom. Elle se concentre enfin sur toi, avant que ses prunelles ne se mettent à observer encore aux alentours. À la recherche de quelqu’un. « Morgan? Où est Morgan? » Quelqu’un qu’elle ne pourrait jamais revoir. Là, son sourire s’est effacé définitivement de ses traits. Les larmes continuent de couler, mais la douleur lui donne l’impression de la plaquer au sol. « Je… J'aurais tellement aimé que ce soit différent. Il serait tellement heureux de te revoir... Il… il est décédé il y a plus de deux ans maintenant… » Il n’y avait pas de façon de le dire autrement. Ni d’y aller à la légère. Tu aurais préféré que cela se passe autrement, mais sur une île déserte, quand on ne savait comment la journée se terminerait, tu avais appris à ne pas lésiner sur la vérité. Même si cela la détruirait, assurément. Dans tes bras, Livia gigote un peu plus et tout ce qu’elle a retenu de vos paroles c'est Morgan : « Papa? Papa au ciel! » Qu’elle répète, comme si elle était fière d’avoir compris une conversation d’adulte. Toi, tu n’en peux plus. Ta vision se brouille, mais tu voudrais être bien plus forte pour ta belle-sœur qui en a absolument besoin. Ta main s’avance donc un peu pour lui empoigner le bras. « Je suis désolée, Loélia… »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Staff ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 3250
~ INSCRIT(E) LE : 08/11/2010
~ PSEUDO : STACE.
~ AVATAR : Marie Avgeropoulos.
~ DC(S) : logan & dorian & julian & anton.
~ CRÉDITS : avatar @Skairipa. & signature @tobias-eaton.

~ ÂGE : 29 yo.
~ MÉTIER : underco.
~ HUMEUR : solitaire.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: HEY SISTER ❱ Loélee   Sam 24 Juin - 23:25

 
Like all the missing pieces of my heart,
they finally collide.


« T’es trop méchant, j’te déteste ! » « Toute façon, t’es pas mon frère ! » « J’aurais voulu que ce soit toi qui sois mort ! » Toutes ces paroles. Des mots. De simples mots, prononcés sans ne jamais être pensés. Pour faire mal. Pour blesser. Parce que tu avais mal, et que tu ne voulais pas être la seule à souffrir. Parce que tu voulais qu’il ait mal avec toi. Parce qu’il cassait toujours tous tes jouets. Parce qu’il ne voulait pas jouer avec toi. « Je… J'aurais tellement aimé que ce soit différent. Il serait tellement heureux de te revoir... Il… il est décédé il y a plus de deux ans maintenant… » Tu t’immobilises. Comme une statue d’argile qui se fissure de l’intérieur. Comme une poupée inanimée. Le choc des paroles. De l’espoir au désespoir. Les montagnes russes. Poppy qui se tient là, devant toi, son regard bleuté embué de larmes. Elle se tient là, devant toi. Son regard vrillant de la joie à la tristesse. Tu luttes contre le poids du monde qui vient de s’abattre sur toi. Tu luttes contre les larmes qui brouillent ta vue. Tu luttes contre cette putain d’envie de gerber qui te lancine les tripes. Tu luttes contre cette irrépressible envie de laisser ton corps abandonner.

Tu la regardes. Tu refuses d’intégrer l’information qu’elle vient de t’offrir. Ton visage qui se meut, sans que tu ne t’en rendes compte. Le refus. De droite à gauche. De gauche à droite. Non. Morgan ne peut pas être mort. Pas lui. Parce que Morgan est bien plus fort que tous les autres. Parce que Morgan pourrait survivre à n’importe quoi, et c’est ce qu’il a fait, des années durant. Il a survécu à la vie en foyer, aux coups des autres enfants, à la violence, à l’abandon, à la solitude. Il a survécu à la perte de son grand amour. A la perte d’un enfant à naitre. Morgan n’est pas le genre d’homme à se laisser emporter par la mort. Parce qu’il est plus fort que le destin, plus fort que les coups, plus fort que bien d’autres hommes. Alors, sans réfléchir, tu te précipites en avant, et la pousse en arrière. De toutes tes maigres forces. Parce que tu refuses qu’elle te mente de la sorte. Parce qu’elle n’a pas le droit de te mentir. Parce qu’elle n’a pas le droit d’être en vie, et pas lui ! Une perle salée glisse sur ta joue, alors tu sens le poids du monde peser sur tes frêles épaules. Tu la regardes, droit dans les yeux, t’affaissant légèrement, alors que les larmes coulent sur ta peau. « OU EST MORGAN ?! » tu finis par hurler, de colère, de rage.

Alors, tu l’aperçois, agrippée à la main de Poppy, une petite fille aux yeux d’un bleu incroyable « Papa? Papa au ciel! » Tu la regardes. Intriguée. Horrifiée. Parce que tu comprends. Qui elle est. Ce qu’elle est. Parce qu’elle a ses yeux. Parce qu’un enfant ne ment pas. Alors, tu la regardes, avec de grands yeux écarquillés, et tu recules. Horrifiée. Pétrifiée. C’est alors que Poppy tend sa main vers toi, vers ton avant-bras, une main que tu repousses d’un simple revers de la main, le regard toujours rivé sur l’enfant. « Je suis désolée, Loélia… » Mais, déjà tu ne l’entends plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharmaniac.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
★ Born to run ★
★ ★ ★

MessageSujet: Re: HEY SISTER ❱ Loélee   

Revenir en haut Aller en bas
 
HEY SISTER ❱ Loélee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» Hey Sister, do you still believe in love I wonder ? [Ellie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: • House of the rising sun • :: ☆ La plage-
Sauter vers: