Poster sa présentation après la MAJ
Si votre fiche était déjà validée avant la mise à jour, vous devez la reposter
en utilisant le nouveau formulaire mais vous n'êtes pas obligés
de remplir la partie consacrée à la mise en situation.


BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !



Partagez | 
 

 Belong Nowhere | Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 910
~ INSCRIT(E) LE : 02/08/2013
~ PSEUDO : Riris
~ AVATAR : Lana Parrilla
~ DC(S) : Eris
~ CRÉDITS : WICKED

~ ÂGE : 39 ans (mais n'allez pas lui rappeler)
~ MÉTIER : Scientifique un peu dépassée
~ APTITUDES : Recherches. Premiers soins. Enseignement. Cuisine.
~ HUMEUR : Inquiète pour l'avenir
~ DANS MON SAC : Deux carnets usées, un crayon à papier, un fusain.
Une boussole.
Du poisson séché.
Une vieille batterie, des piles.
★ ★ ★

MessageSujet: Belong Nowhere | Aidan   Mar 31 Jan - 21:58

 
Blurring and stirring the truth and the lies
So I don't know what's real and what's not
Always confusin' the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore.
crédit/ mayooshtumblr ~ evanescence.


« Vas-tu enfin me dire ce qu'il se passe ?! » Cela la met hors d'elle. Qu'il lui tourne le dos. Qu'il l'ignore. Comme si elle ne valait plus la peine qu'il se fatigue à lui répondre. C'est ce que son attitude laisse sous-entendre. C'est comme ça qu'elle l'interprète. Son silence. Cette distance. Son regard qui la traverse sans la voir. Elle le vie comme un rejet. Il la repousse indirectement. Et elle déteste ça. «  Lukazs ! Je ne suis pas folle, j'ai revu Morgan ce soir-là. Oui Morgan ! Le Morgan ! Celui qui est mort ! Il ne l'était plus ! Il était là. Physiquement. Et il a essayé de me tuer !  » Elle s'attend à ce qu'il réagisse en entendant le fait qu'elle aurait pu mourir. Qu'il s'exprime. Qu'il se déchaîne... Mais comme les fois précédentes où elle a voulu en parler, elle se heurte à un mur. Imperturbable. Insondable. Le visage du Native est fermé, son regard est lointain. Elle sait qu'il est sous le choc. Pas pour elle. Pour Liesel. Que des milliers de pensées doivent traverser son esprit. Qu'il lui faut du calme pour les trier. Mais elle ne le laissera pas tranquille. Pas cette fois. Pas tant qu'il ne lui aura pas dit la vérité. «  Comment ? Comment est-ce-que cela ce peut Lukazs ?! On ne revient pas d'entre les morts, c'est impossible. Mais cette île le fait. Dis-moi comment ?!  » Elle se plante devant lui et lui fait front. Les bras croisés sur sa poitrine et le regard déterminé, elle ne lui laisse pas le choix. « Tu t'es mise en danger toute seule. » «  Pardon ?  » La Cubaine n'est pas sûre d'avoir bien entendu. Elle tique. Penche la tête. Lukazs répète sa phrase à l'identique. Même ton glacial. Même allusion coupante. «  C'est toi qui a prit la décision d'aller là-bas sans en parler à personne. Sans m'en parler !  » Il insiste sur les mots. Elle est abasourdie par sa réponse. « Des gens sont morts Lukazs !  » «  Et alors ?! Ma famille meurt tous les jours Selena ! Des amis, des frères, des sœurs, des enfants ! Ma sœur ! Ma propre sœur a disparue cette nuit ! Et parce que tu es incapable de faire ton boulot, il a fallu chercher O'Gallagher ! Alors au lieu de vouloir des réponses qui n'existent pas, concentre-toi sur ce pourquoi tu es ici et rends-toi utile !  » La Scientifique n'en revient pas de la violence de ses mots. De la méchanceté dont-il vient de faire preuve. Elle ne le reconnaît pas. Ses deux perles noires tremblent sous le choc néanmoins elle ne peut détacher son regard du sien. Si froid. Si différent. C'est la première fois qu'il la blâme pour son travail qui n'aboutit à rien. Il sait pourtant qu'elle fait son possible mais que ses compétences sont limitées. Il sait, plus que personne d'autre ici, qu'elle vit avec ce poids sur ses épaules depuis bientôt trois ans. «  C'est injuste, ce que tu dis.  » Elle est blessée, ne tente même pas de lui cacher. Qu'il assume après tout ! Elle lui en veut pour ce qu'il vient de dire, toutefois, une partie d'elle continue de le défendre. C'est la peur qui le fait parler ainsi. La peur pour Liesel. Il soupire et passe une lasse main sur son front. «  Je dis ça pour toi Selena. Avant que ta présence ici n'ait plus aucun intérêt pour le Conseil.  » Il se dirige vers la sortie. Fin de la conversation.

La Brune les sent à présent. Les regards que l'on pose sur elle. Elle les ressent plus pesant. Plus inquisiteurs. Peut-être est-ce une invention de toute pièce de son esprit, les derniers mots de Lukazs ayant eu un fort impact émotionnel sur elle. Ou peut-être que sa présence n'est plus tolérée maintenant que Calvagh est ici pour faire le travail à sa place. Ça ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Qu'ils puissent la chasser. Que Calvagh puisse la remplacer si facilement. Elle avait accepté le plan de Dorian sans méfiance aucune. Parce qu'une force inconnue la poussait à lui faire confiance. Elle avait gardé le secret auprès d'Adèle, n'avait dit à personne qu'elle avait participé à l'enlèvement du médecin. Parce qu'elle l'avait fait pour les Natives. Contre cette maladie. Pendant que ses pas l'amènent hors du campement, Selena songe à Clarke. A leurs heures perdues sur des théories, à leurs essais peu concluants. Si le Conseil choisissait de la bannir, la Rousse interviendrait-elle en sa faveur au nom de leur amitié ? Puis son cœur se serre en pensant à Liesel, à sa mystérieuse disparition et les larmes lui viennent aux coins des yeux, inquiète quant au sors de la Jeune Femme. Elle ne peut rien faire pour elle. Et les Natives semblent penser la même chose. Elle a entendu les rumeurs. L'Île a punie Liesel... Absurde.

La Scientifique sait qu'elle ne devrait pas être là, mais son instinct la poussé à revenir en ces lieux. Le cimetière des Survivants. L'endroit où Morgan est réapparu. La place où John est mort en lui sauvant la vie. Le souvenir est douloureux. C'est comme une piqûre en plein cœur. La scène se rejoue devant ses yeux. Les doigts glacés de Morgan qui se referment autour de son cou, l'intervention de John. Et puis cette rage qui se libère. Ce visage qui se fracasse sous les coups. Le sang. Les cris de Poppy. Les pleurs d'Adèle. Le sourire de Ruby... Trop, c'est beaucoup trop. Le sol tangue sous ses pieds et prise d'un vertige, Selena se laisse tomber sur le sable. A moitié assise devant cette tombe qui aurait pût être la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solitaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1623
~ INSCRIT(E) LE : 12/10/2013
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Michael Fassbender.
~ DC(S) : Maddie, Josslyn, Cole, Vera.
~ CRÉDITS : © Lolitaes (avatar) | © fleurdhiver@tumblr (gifs).

~ ÂGE : trente-neuf ans.
~ MÉTIER : photographe de guerre.
~ HUMEUR : sceptique.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   Sam 4 Fév - 23:34

 
I'm going under, drowning in you,
I'm falling forever, I've got to break through.
crédit/ paradiseofgifshunttumblr ~ evanescence.

Tu ne peux réaliser que John soit mort. On t'a pris à part pour te l'annoncer, alors que tu venais de rentrer du village abandonné. Sans Aella et son enfant. Sans Alec. Sans Eris. Tu as tout simplement refusé d'y croire. Croire à ce que l'on t'a raconté. Une âme revenue d'entre les morts. Celle de Bratford, en l’occurrence. Pour répandre l'incompréhension et prendre la vie de John, avant de disparaître de nouveau. Tout ceci n'a aucun sens. Ta foi en l'île connaît ses limites, et pourtant on t'a mis face à la réalité, ce jour-là. En te désignant le corps sans vie de John. Il t'a fallu te rendre à l'évidence, accepter ces explications qui n'en sont pas. Pourtant, tu n'acceptes pas qu'il ne soit plus parmi vous. Tu t'attends à le voir parmi les vôtres. Malgré ta raison. Tu n'arrives pas à accepter que vous ayez perdu une personne de plus. Une personne pour qu'il n'y a plus d'espoir. Tu continues d'espérer de les revoir : Eris, Aella, Alec. Pour lui, c'est trop tard. Et il n'y a personne à blâmer. Tu ne peux pas mettre ça sur le dos d'un mort. Encore moins sur le dos des natives, pour cette fois. Ce n'était pas censé arriver. Ils étaient censés être en sécurité, sur le campement. Les natives ne sont pas arrivés jusqu'à vous. Non, la seule possibilité est un acte de l'île. Une île qui vous en veut assez pour arracher la vie de John. Frappant au hasard. Parce que lui ne méritait pas de mourir. Parce qu'il n'a jamais fait couler le sang. A voulu préserver cette paix si fragile. N'a rien fait d'autre que d'honorer le serment qu'il a prêté, prenant soin des malades et blessés. Il s'agirait donc un avertissement. Pour toi, l'île n'a pas mauvais fond. Ce qui veut dire que sans doute, vous êtes allés trop loin. Sans doute, l'île ne supporte plus tout ce sang qui coule. Des explications que tu gardes pour toi. Parce que tu as le sentiment que peu sont capables de le comprendre. Reconnaître une âme propre à l'île demeure difficile, malgré ce que vous avez subi. Tu en as conscience. Alors, tu ne l'imposes pas. Tu laisses l'idée faire son chemin parmi les consciences. Tu tournes en rond, à l'étroit. Avec cet immense poids. Une situation à laquelle tu n'arrives pas à faire face, tant tu le trouves injuste. Tu sais que tout cela doit s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard. Avant que d'autres vies ne soient prises. Ton instinct te pousse à arpenter ces lieux. La proximité du cimetière. Tu y distingues une silhouette que tu reconnais. Comme si c'était évident. Tu l'observes un moment, tu te remets en question. Si vous aviez agi autrement, alors peut-être que tout ceci ne serait pas arrivé. Si vous étiez intervenus alors que Liesel et Cole se préparaient à s'introduire sur le campement. Tu n'en sais rien, mais tu ne peux t'empêcher d'y penser. De chercher des alternatives. Quelque chose, qui aurait pu empêcher cette série de drames de se produire. « Selena, » tu l'interpelles, t'avances vers elle. Certain qu'elle aussi, n'est pas ici par hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 910
~ INSCRIT(E) LE : 02/08/2013
~ PSEUDO : Riris
~ AVATAR : Lana Parrilla
~ DC(S) : Eris
~ CRÉDITS : WICKED

~ ÂGE : 39 ans (mais n'allez pas lui rappeler)
~ MÉTIER : Scientifique un peu dépassée
~ APTITUDES : Recherches. Premiers soins. Enseignement. Cuisine.
~ HUMEUR : Inquiète pour l'avenir
~ DANS MON SAC : Deux carnets usées, un crayon à papier, un fusain.
Une boussole.
Du poisson séché.
Une vieille batterie, des piles.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   Ven 10 Fév - 17:58

 
Blurring and stirring the truth and the lies
So I don't know what's real and what's not
Always confusin' the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore.
crédit/ mayooshtumblr ~ evanescence.


Elle laisse le sable rouler sous ses paumes, creuser sous ses ongles. Fixe l'écriteau suspendu à la croix qui surplombe la tombe de John, laisse passer une seconde ou deux avant de prendre la décision de se relever. La Scientifique ne cesse de se demander comment les choses ont pu autant échapper à tout contrôle. L'acte qui s'est déroulé sous ses yeux, dont elle a été actrice, aurait-il pu être évité si elle n'avait eu un comportement différent ? Si elle n'avait pas voulu examiner Morgan ? Si elle avait refusé de venir soigner Ruby ? Ou même, en remontant plus loin, si elle avait stoppé Cole et Liesel ?

Ces pensées, ces mille questions sans réponses la tuaient à petit feu. Elle sentait la folie gratter le bord de son esprit, de ses longues griffes acérés, cherchant le plus petit passage pour s'introduire dans sa tête et y semer le chaos. Elle ne cessait de s'interroger, le jour, la nuit. Penchées sur ses notes, alors que la maladie devait être sa seule préoccupation, son esprit divaguait vers cette nuit. Le soir, durant son sommeil, elle en faisait des cauchemars dans lequel le brouillard mystique ramenait ceux qu'elle avait perdue pour qu'ils viennent assouvir leur vengeance. Elle se réveillait souvent, apeurée, tandis que le visage de sa fille s'estompait dans un clignement d'œil. Un masque vide. Comme celui de Morgan.

« Selena. » Elle n'a pas besoin de se retourner pour reconnaître la voix d'Aidan. Elle a toujours ce drôle de sentiment qui jaillit en elle, à chaque fois qu'elle l'entend prononcer son nom. Un petit feu qui s'allume et qui la réchauffe. Une émotion qui disparaît aussi vite qu'elle est venue, éphémère comme un sourire. La Cubaine penche son visage vers lui et son regard s'accroche instantanément au sien. «  Je ne savais pas où aller.  » Annonce t-elle d'une voix hésitante, comme pour se justifier d'être à un endroit où elle ne devrait pas. Ce campement, elle n'y a plus sa place. Elle ne l'avait jamais eu. Et tout à coup, alors qu'Aidan ne la quitte pas des yeux, elle ressent sa présence ici comme illégitime. Comme un affront à toutes les personnes qui reposent sous ses pieds, mort de la main des Natives. Combien y -en a-il exactement ? Combien Lukazs en a t-il tué ? C'est le regard d'un animal apeuré qui se pose sur chacune des sépultures, le regard d'une femme désespérément perdue, tandis qu'elle repense au chemin qui la conduite jusqu'à ce point de non retour. «  J'ai l'impression de tourner folle.  » Souffle t-elle au creux d'un sourire amer, elle qui clamait le contraire moins d'une heure auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solitaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1623
~ INSCRIT(E) LE : 12/10/2013
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Michael Fassbender.
~ DC(S) : Maddie, Josslyn, Cole, Vera.
~ CRÉDITS : © Lolitaes (avatar) | © fleurdhiver@tumblr (gifs).

~ ÂGE : trente-neuf ans.
~ MÉTIER : photographe de guerre.
~ HUMEUR : sceptique.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   Sam 18 Fév - 23:14

 
I'm going under, drowning in you,
I'm falling forever, I've got to break through.
crédit/ paradiseofgifshunttumblr ~ evanescence.

D'une certaine matière, sa présence semble te réconforter. Tu ne te l'expliques pas, mais tu as l'impression que ce qui te tracasse est un peu moins important. Quelque part, tu es rassuré de la voir là, face à toi, bien vivante. Tu es inquiet quant au sort de Selena, depuis la fin de la trêve. Tu crains que sa position n'en soit que fragilisée, que les rancœurs éventuelles s'abattent contre elle. Qu'elle ne s'y sente pas à sa place, voir n'y soit plus en sécurité. Un sourire se dessine sur tes lèvres, alors que ton regard croise le sien. Un regard qui te réchauffe le cœur, te fais sentir un peu moins seul au monde. Tout ceci te semble irréel, tant les choses semblent tout à coup redevenir simples, supportables. « Je ne savais pas où aller. » L'aveu fait à haute voix, sur cette terre. Cet espace où l'on a enterré John, où l'on a enterré tous ceux qui sont tombés. Ton regard exprime une certaine compassion, signe que tant que tu serais là, elle sera toujours la bienvenue. Tu n'es pas certain de pouvoir en dire autant des tiens, mais tu t'es toujours refusé à la considérer réellement comme l'une des leurs. Pour toi, elle n'est jamais véritablement partie, malgré la réalité. Tu lui en as voulu, tant tu n'as pas su accepter cette situation. Mais tout ceci relève du passé à présent, et tu ne lui en veux plus. Ta colère a fini par se dissiper. « J'ai l'impression de tourner folle. » Tu hausses les épaules, comprend ce qu'elle entend par là. Plus que la folie, c'est la solitude qui te guette, qui te menace. Cette impression de ne jamais se sentir aussi seul que lorsque l'on est entouré. Ce sentiment qu'il ne sert à rien d'essayer de mettre des mots sur ce que tu ressens, parce que l'on ne te comprendra pas. Alors, tu n'essaies pas de parler, de faire des efforts pour surmonter cette barrière que tu as laissé se mettre en place entre les tiens et toi. « Comme nous tous, » soupires-tu. Vous êtes perdus. Tu as du mal à croire que les natives détiennent réellement les vôtres, malgré la conviction de Julian. Tu ne crois pas qu'ils les ont. Tu crois que ceci dépasse votre compréhension. Comme l'apparition de Bratford. L'île t'a rendu la foi. T'a autorisé à te réconcilier avec un dieu que tu as renié, que tu as maudit. Tu crois que l'île a bon fond. Alors, tu es perdu. Tu ne comprends pas comment tout ceci a pu arriver. Sans doute, êtes-vous allés trop loin. « Julian ne cédera pas. Tu le connais, Selena. Il n'acceptera pas que les disparus ne soient pas entre les mains des tiens, et le sang risque de couler à nouveau. » Ton regard n'a pas quitté le sien, tandis que ta main vient serrer la sienne, certain qu'elle partage tes craintes, ta peine, ta colère. Certain que Selena se sent tout aussi coupable que toi, alors que vous avez été témoins du basculement. Que vous avez entraperçu les messes basses de Cole et Liesel. « Tu crois que l'île veut nous préserver ? Que tout ceci est une mise en garde, qu'elle n'en peut plus de toute cette violence ? » murmures-tu à voix basse, autant à elle qu'à toi-même. Tu finis par te demander si tu n'es pas devenu fou, toi aussi. Si tu ne vois pas des signes là où il n'y en a pas. Peut-être bien que tu as passé trop de temps loin de toute civilisation, et que tu es devenu incapable de distinguer la réalité de la fabulation. Ou bien, tu n'es pas fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 910
~ INSCRIT(E) LE : 02/08/2013
~ PSEUDO : Riris
~ AVATAR : Lana Parrilla
~ DC(S) : Eris
~ CRÉDITS : WICKED

~ ÂGE : 39 ans (mais n'allez pas lui rappeler)
~ MÉTIER : Scientifique un peu dépassée
~ APTITUDES : Recherches. Premiers soins. Enseignement. Cuisine.
~ HUMEUR : Inquiète pour l'avenir
~ DANS MON SAC : Deux carnets usées, un crayon à papier, un fusain.
Une boussole.
Du poisson séché.
Une vieille batterie, des piles.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   Mar 21 Fév - 21:13

 
Blurring and stirring the truth and the lies
So I don't know what's real and what's not
Always confusin' the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore.
crédit/ mayooshtumblr ~ evanescence.


Oui, Selena à la sensation que personne ne comprend ce qu'elle traverse. Que les Natives, la laisse volontairement de côté. Lukazs, Clarke, Dorian... Ils ignorent ses questions, attendant certainement qu'elle se lasse et l'estimant assez intelligente pour ne pas partir à la recherche de « réponse qui n'existent pas. » Ils savent qu'elle n'est pas aussi courageuse qu'elle veut bien le croire, que la jungle lui fait peur et qu'elle n'ira pas l'explorer sans l'un des leurs. Ils savent également qu'elle n'est pas stupide au point de se mettre le conseil à dos, pas alors que son sort au sein du groupe est aussi critique. Ils attendent, tout simplement, qu'elle se raisonne.

Pourquoi était-elle venue ici ? Pourquoi avait-elle délibérément bravé l'autorité de Lukazs et quitté le foyer des Natives pour venir se recueillir sur cette tombe ? Cherchait-elle la rédemption, secrètement ? Cherchait-elle à extraire cette sensation, communément appelé regret, qui avait nouvellement élue domicile au creux de sa poitrine ? Cherchait-elle à se décharger de toutes responsabilités pour la mort de John alors que son rôle y avait été déterminant ? Ou s'était-elle approché de ce campement en quête de réconfort. En quête d'un soutient qu'elle n'avait plus de l'autre côté. D'une oreille attentive. D'une épaule sur qui s'appuyer. Car cette main qui vient de saisir la sienne, cette main dans laquelle elle puise force et chaleur, aurait dû être celle de Lukazs. Cet homme qui se tient droit devant elle et sur lequel elle n'a pas honte de se reposer, aurait dû être son compagnon, pas Aidan. Et pourtant, en cet instant, c'est bien le Stranger qui soulage sa souffrance, qui la comprend, qui traverse cette épreuve avec elle. C'est bien lui qui partage sa culpabilité. Un secret qui le ronge autant qu'elle, même si elle a l'impression qu'il arrive à le cacher plus facilement. Il semble tellement plus solide qu'elle, plus a même d'affronter ce qui les attend. De nouvelles hostilités. De nouveaux conflits. « Julian ne cédera pas. Tu le connais, Selena. Il n'acceptera pas que les disparus ne soient pas entre les mains des tiens, et le sang risque de couler à nouveau. » Elle sait les risques. Elle les redoute, peut-être plus que n'importe qui. Car elle sait qu'ils sont inévitables. Cette querelle l'épuise alors même qu'elle n'en a vu que les prémices. Elle soupire, ferme les yeux à bout de force et lentement s'incline jusqu'à ce que son corps rencontre le sien. Elle est loin de se soucier de ce qu'il pourra bien penser. Cette proximité la rassure, elle en a besoin, aussi brève soit-elle. « Et pourtant, ils sont innocents... » Les Natives n'ont pas les survivants disparus. De même que les survivants n'ont pas Liesel. Ils sont ailleurs, elle ne sait où. Ne peut même pas l'imaginer car son cerveau le refuse. Elle se réfugie derrière la science, derrière le bon sens. Comme pour Morgan. « Tu crois que l'île veut nous préserver ? Que tout ceci est une mise en garde, qu'elle n'en peut plus de toute cette violence ? » Elle pourrait en sourire, qu'il parle de l'île comme d'une entité propre. Qu'il partage le point de vue des Natives sur cet endroit, lui qui éprouve tant de rancœur à leur sujet. Elle pourrait s'en amuser si les circonstances avaient été différentes. Mais le sujet est trop grave. « Cette île n'est rien de plus qu'un tas de cailloux. Et je percerais ses mystères. » Répond t-elle aussi doucement que lui, songeant au brouillard qui avait brièvement ramené Morgan à la vie, avant de poursuivre normalement. « De même que je ne pense pas que quelqu'un là-haut s'amuse à tirer des ficelles imaginaires... Nous prenons nos propres décisions, nous sommes responsables de nos choix et ce qui arrive maintenant, c'est de notre faute... » Elle se détache de lui et glisse un regard sur le jardin de sépultures qui les entourent. « J'aurais dû intercepter Cole et Liesel. J'aurais dû te laisser avertir Julian. Ce fut une erreur et je dois en assumer les conséquences. Mais les disparus, les vôtres et les miens » Son cœur se serre brutalement en prononçant ses mots et elle doit reprendre sa respiration. « Je sais qu'ils sont quelque part sur cette île. Cet endroit ne les a pas punis, malgré ce qu'il peut dire. C'est juste un bout de terre... » Termine t-elle faiblement, son pied grattant le sol et soulevant un nuage de poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Solitaire ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1623
~ INSCRIT(E) LE : 12/10/2013
~ PSEUDO : Katoune.
~ AVATAR : Michael Fassbender.
~ DC(S) : Maddie, Josslyn, Cole, Vera.
~ CRÉDITS : © Lolitaes (avatar) | © fleurdhiver@tumblr (gifs).

~ ÂGE : trente-neuf ans.
~ MÉTIER : photographe de guerre.
~ HUMEUR : sceptique.
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   Dim 19 Mar - 23:04

 
I'm going under, drowning in you,
I'm falling forever, I've got to break through.
crédit/ paradiseofgifshunttumblr ~ evanescence.

« Et pourtant, ils sont innocents... » Tu ne bronches pas. Tu sais ce que tu as vu. Tu as compris qu'une telle chose ne pouvait que dépasser les natives. Tu n'es pas un jusqu’au-boutiste. Tu sais depuis un moment maintenant que ce déchaînement de violence ne ménera à rien de bon. Tu veux faire ce qu'il y a de mieux, en commençant par admettre une vérité : non, les natives ne sont pas la source de tous vos problèmes. Tu dois admettre face à Selena que vous n'avez pas toujours la réponse à tout, et que proférer des accusations que tu sais fausses ne peut que donner du grain à moudre aux partisans d'une violence toujours plus grande. « Cette île n'est rien de plus qu'un tas de cailloux. Et je percerais ses mystères. » Différence fondamentale entre elle et toi. Cette île t'a rendu la foi. Pas au sein d'une religion organisée, toi qui n'avait cessé de considérer que la religion rendait idiot, et ce depuis le début de l'âge adulte. Non, ta foi est autre chose, s'inscrit davantage dans une forme de spiritualité aux contours dessinés sans précision, mais définie. L'île t'a permis de te réconcilier avec Dieu. Un dieu que tu as maudit lorsque la vie a quitté le corps de Connor, ton enfant. Mais ici, tu es certain que tout ou presque échappe à la science. Les cadavres ne devraient pas se relever. Les gens ne sont pas censés disparaître sans laisser de trace. Non, ce que tu as vu, peut peut-être être percé, mais les réponses ne risquent pas de lui convenir, selon toi. « Je sais ce que j'ai vu là-bas, et la raison n'y apportera aucune réponse. » Un soupir, amer. Un constat que tu n'apprécies pas, mais que tu te refuses à tenter de réfuter. Tu ignores si l'île veut vous protéger, ou bien si elle est foncièrement mauvaise. Enfin, tu sais qu'au côté de Selena, tu peux formuler tes doutes à voix haute. Que vous avez dépassé ce stade où vous vous voiliez la face. Les divergences, vous êtes capables de les accepter désormais. Tu sais que tu n'as pas à jouer un rôle, que tu peux à présent soulever toutes les préoccupations sans crainte d'être jugé. « De même que je ne pense pas que quelqu'un là-haut s'amuse à tirer des ficelles imaginaires... Nous prenons nos propres décisions, nous sommes responsables de nos choix et ce qui arrive maintenant, c'est de notre faute... » Tu ne peux qu'acquiescer, toi qui n'a jamais considéré autre que toi responsable de tes erreurs. Ta famille en a fait les frais. Comme tous ceux autour de toi. Plus le temps passe, et plus tu réalises à quel point les choix que tu fais ont des conséquences lourdes sur ceux qui t'entourent. Tu crois prendre tes propres décisions, oui, mais d'une certaine manière, tu ne peux pas t'empêcher de croire en la Providence. Une espèce de main invisible qui te guiderait dans ta réflexion, malgré toi. Pas un autre, mais oui, le destin. Quand tu vois ces sépultures qui vous entourent, tu ne peux pas croire qu'un être humain détaché de tout dieu, toute main invisible, puisse commettre de tels actes. Tu ne penses pas que la folie de Morgan soit un hasard. Tu ne crois pas que la mort de John soit un accident de parcours, tu persistes à croire que vous êtes tous la part d'un plan, et que vos décisions vous conduiront dans son sens. « J'aurais dû intercepter Cole et Liesel. J'aurais dû te laisser avertir Julian. Ce fut une erreur et je dois en assumer les conséquences. Mais les disparus, les vôtres et les miens ... » Tu soupires, secoues la tête. Elle te l'a bien répété ce jour-là, c'était trop dangereux. Malgré cette part de toi qui persiste à dire que tu aurais dû tenter, ce jour-là, de mettre fin à leurs plans macabres. Qu'ils ont allumé la mèche en allant chercher Dorian sans négociations préalables. « Et tu crois qu'ils auraient accepté de t'écouter ? Je crois surtout que ce sont deux fanatiques, et que notre erreur est de ne pas avoir été assez réactifs, nous aurions dû prévenir les nôtres, se préparer, au lieu de penser qu'ils pouvaient être raisonnés ... » Tu lâches ces mots avec une certaine fatalité. Ecoeuré par la tournure des événements, par le monde dans lequel tu évolues. De moins en moins convaincu par l'idée qu'une nouvelle guerre sera évitée. « Je sais qu'ils sont quelque part sur cette île. Cet endroit ne les a pas punis, malgré ce qu'il peut dire. C'est juste un bout de terre... » La remarque ne peut que te faire esquisser un sourire, triste, tandis que tu relèves le visage vers la scientifique. Navré par ce que vous endurez, inquiet quant à elle, ce que l'avenir lui réserve. « Et tu persistes à croire que tout ce qui se passe n'a rien d'un acte de foi ? » Question davantage rhétorique, tu demeures évasif, tu persistes quant à la non-scientificité de ce qui se passe autour de vous, tu ne crois pas que la science vous apportera les réponses attendues. Ce que tu crois, à ton grand regret, c'est que les natives n'ont pas tout-à-fait torts, pas tout-à-fait raison quant à leur croyance en l'île, glorifiée dans leurs paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Born to run ★
★ ★ ★

MessageSujet: Re: Belong Nowhere | Aidan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Belong Nowhere | Aidan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOSHUA R. FIELDS ► Aidan Turner
» [Terminé] Hello. And hum... who are you ?
» Plantes Médicinales - Tonnerre
» FREYA&LOGAN → tomorrow belongs to me
» AIDAN&JACKS - Don't piss me off

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: ★ House of the rising sun ★ :: ☆ La plage-
Sauter vers: