Poster sa présentation après la MAJ
Si votre fiche était déjà validée avant la mise à jour, vous devez la reposter
en utilisant le nouveau formulaire mais vous n'êtes pas obligés
de remplir la partie consacrée à la mise en situation.


BIENVENUE SUR LEGEND OF PACIFIC !
Le forum est librement inspiré de l'univers de la série Lost, les disparus. Il est ouvert depuis le 3 le mars 2010..
Inscrivez-vous et rejoignez l'aventure !



Partagez | 
 

 I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1549
~ INSCRIT(E) LE : 07/02/2012
~ PSEUDO : JOHNSON (Sonia/Lehnouille)
~ AVATAR : Joel Kinnaman
~ DC(S) : Adèlou , Jim
~ CRÉDITS : avengedinchains (avatar) - tumblr - code WILD HEART.
~ ÂGE : Trente-huit ans
~ MÉTIER : ancien agent de la CIA
★ ★ ★

MessageSujet: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Dim 25 Sep - 13:06

- Qu'est-ce qui se passe ?! Le sursaut qui réveille Dexter accélère les battements de son cœur. Frappant contre ses côtes à une vitesse détonante, il faut un petit moment à l'homme pour se rendre compte qu'il ne se passe rien. Ce n'était qu'un cauchemar. Un énième depuis qu'ils ont été ramenés de la jungle par les autres survivants, avec Cassidy, depuis cette morsure qui a remis en question beaucoup de choses chez Longwood. De questions en interrogations, ce dernier cherche à se débarrasser des séquelles de ce qui lui est arrivé sans y parvenir. La nuit, les choses s'aggravent toujours un peu. Parfois, lorsque Cassidy se trouve à ses côtés, il cauchemarde moins. Mais lors de soirs comme celui-ci, où il vient de réaliser l'absence de cette dernière après s'être retourné, son subconscient se débrouille pour lui emmêler l'esprit de toujours plus de nœuds impossible à défaire. Le mal-être qui habite Dexter depuis l'épisode de la jungle est palpable. En quête de repères, sensibles à plus de choses qu'il ne l'a jamais été au cours de son existence, il tente de reprendre ses jours en main sans réussir. C'est particulier, pour un Dexter qui a toujours fonctionné à l'aide d'une maîtrise parfaite de lui-même. A présent, le sentiment d'avoir besoin de se raccrocher à quelque chose, quelqu'un, devient plus fort chaque jour. Le dialogue avec Cassidy n'étant pas à l'ordre du jour et celui avec Maori se raréfiant, on ne peut pas dire que les choses soient simples. Un bruit à l'extérieur de sa tente lui fait brusquement tourner la tête. Se redressant tant bien que mal, non sans une légère grimace de douleur due à ces courbatures qui refusent de le laisser en paix, Dexter se met à fixer l'entrée de la tente devant lui. - Qui est là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1830
~ INSCRIT(E) LE : 31/08/2010
~ PSEUDO : .gasoline / mégane
~ AVATAR : gal gadot
~ CRÉDITS : ©wicked game (avatar) | ©sign tumblr

~ ÂGE : 30 ans
~ MÉTIER : garde rapprochée
~ APTITUDES : Cassidy sait manier les armes à feu depuis des années. Elle a également développer des compétences au niveau de la chasse et sait parfaitement monter la garde quand il le faut.
~ HUMEUR : mauvaise
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Mar 3 Jan - 11:44

Je ne cesse de me réveiller en pleine nuit, en sueur. Toujours le même cauchemar, de ma dernière escapade avec le groupe. Je suis en pleine forêt avec Henri et cette fois, nous sommes réellement observé. Et à chaque fois, le rêve se termine de la même façon : dans un bain de sang. Je suis consciente que cela ne peut être prémonitoire, puisque nous sommes sains et saufs. Pour autant, je ne parviens pas à retrouver le sommeil et il faut que je marche pour me vider la tête. Je quitte alors mon abri, situé non loin de celui de Dexter. Je m’y arrête un instant, observant le Strangers en plein sommeil. Nous ne nous sommes pas parlés depuis des jours et j’avoue que le manque se fait de plus en plus ressentir. Je sais qu’il m’en veut, de m’être à nouveau mise en danger dans cette mission presque suicide. Tout comme je lui en veux d’être aussi protecteur envers moi. Je décide alors de ne pas trop perturber son sommeil et me retire de la porte, préférant marcher un peu plus loin. Le campement est endormi, personne ne semble dans le même cas que moi. La nuit est fraiche, si bien que des frissons s’installent sur mes bras. Je décide de m’arrêter un moment, m’installant sur un rocher donnant sur le campement. Observant les alentours, je ne peux m’empêcher de penser à l’avenir sur cette île. Il faut réellement que je parvienne à la quitter, mais comment ? Nous sommes coincés ici depuis des années, jamais cette île maudite ne nous laissera partir, j’en suis persuadée. Après de longues minutes à réfléchir, le froid commence réellement à me gagner et je décide de rentrer. Je passe de nouveau vers l’abri de Dexter et m’arrête. Le vent souffle un peu trop fort et un objet ne tarde pas à tomber sur le sol. La silhouette du jeune homme se met à bouger et je décide de m’éloigner, pour ne pas qu’il me voit l’observer. Mais quelques secondes plus tard, je l’entends parler. Je ne veux pas qu’il s’inquiète ou qu’il réveille les autres. Je m’approche de la porte et me présente à lui. « Ce n’est que moi. » Je lance, en douceur. « Je ne voulais pas te réveiller, je ne faisais que passer. » J’annonce alors, d’un ton désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1549
~ INSCRIT(E) LE : 07/02/2012
~ PSEUDO : JOHNSON (Sonia/Lehnouille)
~ AVATAR : Joel Kinnaman
~ DC(S) : Adèlou , Jim
~ CRÉDITS : avengedinchains (avatar) - tumblr - code WILD HEART.
~ ÂGE : Trente-huit ans
~ MÉTIER : ancien agent de la CIA
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Mer 11 Jan - 10:26

La tension se sent encore dans les muscles tendus de Dexter.

Entre le moment où il pose sa question et celui où une réponse lui parvient, il se passe quelques secondes. De longues secondes durant lesquelles il devine une présence, hors de sa tente de fortune, où il entraperçoit, grâce aux rayons de la Lune, l'ombre d'une femme. Son cœur se serre. Il n'espère qu'une seule femme, derrière l'entrée de sa tente, une femme qui parvenait, il y a encore si peu de temps, à apaiser son sommeil et à le rassurer de sa seule présence, d'un simple mot.

La voix de Cassidy confirme ses pensées, son espoir. L'ex-agent n'avouera pas son soulagement, mais il le ressent peut-être tellement que cela peut se lire sur ses traits. Son regard croise celui de la jeune femme. Il ne dit d'abord rien ; car après le soulagement, refait bien vite surface la colère, la rancœur. L'agacement. Cette déception au sujet de Cassidy qui s'est formée un jour dans l'esprit de Dexter et qui ne l'a pas abandonné depuis.

En choisissant de mettre sa vie en danger, Cassidy a fait un choix insupportable pour le Stranger. Lui qui aurait aimé la voir se calmer, prendre le temps, la voir réfléchir plutôt qu'agir, n'a pu qu'être témoin du fait que leurs deux vies, leurs deux chemins, qui s'étaient pourtant croisés jusqu'à faire naître des sentiments sincères entre eux, ont pris des routes différentes. Cassidy a continué à se montrer spontanée et impulsive, guidée par un instinct de justice et de paix sans précédent, qui n'est pas sans laisser Dexter toujours aussi admiratif, dans le secret.

Dexter, lui, a pris du recul. Il a cessé de vouloir s'imposer sur le campement, il a suivi les derniers événements sans pouvoir faire plus. Sa blessure n'a fait que confirmer son nouveau dessein de vie, un quotidien aussi paisible que possible et en retrait sur une île où il n'est pas possible d'oublier, même lorsqu'on le désire sincèrement. Jamais.

Après avoir jaugé la présence de Cassidy, Dexter baisse un peu la garde. On voit dans son regard la rancune battre en retrait, avant qu'il ne se décale légèrement sur le côté, pour laisser de la place à la jolie Stranger. - Cauchemar ?, qu'il demande d'une voix rauque, ne pouvant ignorer le fait que Cassidy a l'air fatigué, le sommeil en berne, pour qu'elle se soit perdue jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1830
~ INSCRIT(E) LE : 31/08/2010
~ PSEUDO : .gasoline / mégane
~ AVATAR : gal gadot
~ CRÉDITS : ©wicked game (avatar) | ©sign tumblr

~ ÂGE : 30 ans
~ MÉTIER : garde rapprochée
~ APTITUDES : Cassidy sait manier les armes à feu depuis des années. Elle a également développer des compétences au niveau de la chasse et sait parfaitement monter la garde quand il le faut.
~ HUMEUR : mauvaise
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Dim 22 Jan - 15:56

J’ignore comment les choses auraient pu se finir dans cette forêt, lorsque nous étions coincés avec Henri. Je ne cesse de me dire que l’île a été clémente avec nous mais que nous lui sommes désormais redevables de quelque chose. Je ne me sens pas en sécurité – je ne l’ai jamais réellement été – et je ne cesse de me réveiller en sursaut à chaque nuit. J’imagine le pire, un bain de sang horrible qui me glace les membres. Ce soir, je ne supporte pas cet énième cauchemar et ressens le besoin de prendre l’air, de sortir de cet abri pour me vider la tête. Ce n’est peut être pas prudent, je le reconnais mais j’en ai besoin au risque d’exploser. En voulant regagner mon abri après de longues minutes passées sur un rocher, je ne peux m’empêcher de passer voir Dexter. J’ai sans cesse besoin de le savoir en sécurité, sain et sauf et ce, même si notre relation n’est pas au beau fixe en ce moment. Il me manque, je ne peux le nier mais je ne parviens pas à mettre ma fierté de côté. Je ne parviens pas à l’écouter, à me dire que ses mots sont souvent dits pour mon bien. Dexter ne supporte plus mon côté téméraire, pour une raison que j’ignore. Je l’observe, un court instant, avant qu’il ne se réveille et remarque ma présence, malgré ma tentative de m’échapper. Il me fait signe d’entrer en se décalant de l’entrée et je m’exécute, en silence. Je m’installe sur ce qui lui sert de lit, un endroit que je connais par cœur et qui me rappelle de nombreux souvenirs. « Toujours le même, malheureusement. » J’admets, consciente que cela ne doit pas lui plaire. « Le manque de sommeil se voit tant que ça sur mon visage ? » Je demande alors, espérant qu’il ne s’attarde pas sur le sujet. Cela ne lui plairait pas, je le sais. Je remarque son visage et ne manque pas de voir qu’il semble tout aussi perturbé que moi. Pourtant, Dexter semble s’être rangé depuis quelques temps. Plus en retrait, probablement perturbé par ses blessures de notre dernière mission en commun. Des blessures auxquelles j’ai également survécu, bien qu’elles auraient pu me coûter la vie. Le poison coule peut être encore dans mes veines, mais je suis hors de danger. « Comment tu te sens ? » Je l'interroge en douceur, ne pouvant cacher mon inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1549
~ INSCRIT(E) LE : 07/02/2012
~ PSEUDO : JOHNSON (Sonia/Lehnouille)
~ AVATAR : Joel Kinnaman
~ DC(S) : Adèlou , Jim
~ CRÉDITS : avengedinchains (avatar) - tumblr - code WILD HEART.
~ ÂGE : Trente-huit ans
~ MÉTIER : ancien agent de la CIA
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Jeu 26 Jan - 21:44

La réponse de Cassidy fait se contracter les mâchoires du Stranger. Il ne supporte pas de la voir mal, dans ses pensées. Il devine aisément qu'elle ne vient pas de se lever à l'instant, mais qu'elle a dû avoir envie de prendre un peu l'air hors de sa tente pour éviter d'étouffer à trop réfléchir. Ce qu'il peut comprendre, sachant qu'il est plus qu'un peu le même. Quant à sa fatigue, un léger sourire parvient à faire courber les lèvres de Dexter. - Je le vois. Peut-être que les autres survivants n'y font pas forcément attention, quand ils l'incitent, implicitement ou non, à partir pour une énième expédition dans la jungle, pour une aventure toujours plus inédite.

Dexter, lui, le remarque. Dès lors que son regard se dépose sur les traits délicats de son visage, son cœur se comprime sur lui-même, pour empêcher ses pensées de s'évader par ses lèvres, pour se priver de lui sommer de s'arrêter, juste une minute ou deux. Dexter aimerait que Cassidy comprenne qu'elle a le droit au repos, elle aussi. A un moment un peu hors du temps sur cette île dont elle semble vouloir découvrir le moindre mystère. Au contraire de ce que le Stranger veut et peut faire désormais, et ce depuis un bon moment.

D'où leur éloignement. D'où son déchirement constant, lorsque Cassidy est à la fois si proche et si éloignée de lui, d'eux. Comme attirée par une vie qu'il n'est pas capable de lui offrir ; et qu'il ne sera sans doute jamais en mesure de lui offrir. Pour éviter de souffrir, mais surtout pour ne pas faire souffrir Cassidy, Dexter a préféré tout arrêter. Il a préféré tendre vers un Dexter bien moins ouvert, homme qu'il était en arrivant sur cette île, quand sa route n'avait pas encore croisée celle de la brune, pour leur éviter  une fin pire qu'elle ne l'a déjà été.

Seulement, parfois, comme cette nuit, le manque est plus évident. Il est plus complexe à gérer. Il est moins facile à oublier. Surtout lorsque Cassidy est la première personne à apparaître lorsqu'une terreur nocturne secoue l'esprit d'un Dexter paumé, qui voit en cette vision angélique le seul échappatoire à ce mauvais moment de sa nuit.

Se rehaussant totalement pour finir en position assise, l'ex-agent se débrouille pour faire face à Cassidy dans la pénombre. Il cherche à masquer la légère grimace de douleur qui passe sur son visage dans la manœuvre ; ce qui s'avère au final complètement raté. Dexter n'a pas encore totalement récupéré de leur incident dans la jungle. Il est sur la bonne voie, mais le travail pour se remettre sur patte n'est pas encore terminé. Que ce soit au niveau physique ou mental.

- On va dire que ça va. Son regard se fait un peu fuyant. S'il se met à la fixer sans arrêt, elle finira par partir ou s'agacer. Il est celui à l'origine de leur séparation, après tout, il ne peut plus se permettre de lui faire comprendre par un simple regard qu'il éprouve encore les mêmes sentiments intactes qu'il éprouvait pour elle depuis le départ. Depuis leur rencontre, depuis leur rapprochement, depuis que leurs deux vies se sont liées malgré eux, sans qu'ils ne s'en rendent compte.

- Bientôt je serai en pleine forme. Devine-t-elle qu'il n'en pense pas un mot ? Qu'il n'y croit pas, ou du moins pas encore ? Les épaules voûtées, Dexter pousse un léger soupir, avant de se passer une main sur le visage. Il est mal en point et s'en veut de laisser entrevoir une image aussi pitoyable de sa personne à la femme qui ne mérite pas de voir ça. - Je suis désolé, qu'il souffle finalement, avant de secouer la tête. Sans réaliser que ces mots peuvent s'appliquer à beaucoup trop de fautes de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1830
~ INSCRIT(E) LE : 31/08/2010
~ PSEUDO : .gasoline / mégane
~ AVATAR : gal gadot
~ CRÉDITS : ©wicked game (avatar) | ©sign tumblr

~ ÂGE : 30 ans
~ MÉTIER : garde rapprochée
~ APTITUDES : Cassidy sait manier les armes à feu depuis des années. Elle a également développer des compétences au niveau de la chasse et sait parfaitement monter la garde quand il le faut.
~ HUMEUR : mauvaise
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Dim 5 Fév - 14:02

J’ai conscience que cette île m’a définitivement changée. J’ai toujours été cette femme téméraire, rebelle mais en aucun cas j’aurai pu être capable de risquer ma vie, de faire confiance aux autres. Solitaire, je n’ai jamais eu l’occasion de pouvoir m’appuyer sur quelqu’un, de pouvoir compter sur sa présence pour m’épauler. Ici, j’ai appris à faire confiance à quelques personnes, Dexter largement en tête. Le jeune homme a été une révélation pour moi, un appui sans faille qui m’a aidé à relever la tête, à me sortir de la tourmente. Mais j’ai eu beau essayer de me calmer, de prendre sur moi durant les différentes missions que nous avons menée ensemble, mon naturel est toujours revenu au galop. Et c’est à cause de tout cela que nous nous sommes désormais éloignés. Je le regrette, bien entendu et cela me hante parfois. Dexter me manque, ce serait mentir que d’admettre le contraire. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si je me balade près de son abri, les soirs où mon sommeil me joue des tours. J’ai ce besoin constant de le savoir en sécurité, de le savoir en bonne santé. Encore plus aujourd’hui, après tout ce que nous avons vécu dernièrement. Dexter admet qu’il parvient à voir la fatigue et la tourmente qui m’habite, ce qui ne me rassure pas. Je le connais, il risque de me faire la morale ou de me faire comprendre que je devrais lever le pied. Mais le problème demeure le même : j’en suis incapable. Mes yeux se posent sur son visage un court instant, juste assez pour que je puisse ressentir ce terrible manque au fond de moi. Dexter semble tourmenté lui aussi, et il ne tarde pas à me confier que ce n’est pas encore la grande forme. Son regard est fuyant, distant. Je sais qu’il n’aime pas ce sentiment de faiblesse, cette sensation d’être à bout de forces. Le venin auquel nous avons été soumis n’avait rien d’anodin, j’en suis consciente. Je m’efforce à croire que je vais bien mais je sais qu’il est toujours présent dans mes veines, qu’il n’aide en rien mes insomnies. « Je sais ce que tu ressens. J’ai l’impression qu’il ne quittera plus jamais mon corps, moi non plus. » Je confie alors, d’une voix tremblante. Je tombe les barrières, je me confie enfin sur mes états d’âmes et Dexter sait que je n’ai pas pour habitude de le faire. Dexter a réellement l’air au plus mal et je déteste le voir ainsi. Cela me fait du mal, bien entendu mais surtout cela me met dans une colère noire. Car tout cela lui arrive par ma faute. « C’est moi qui le suis. Je me sens tellement responsable de ton état. Si tu ne m’avais pas suivi dans tout ça, si j’avais été plus calme… Nous n’en serions pas là. » Je suis en colère contre moi-même. Et c’est ce qui m’empêche souvent de dormir, également. « Cette île ne nous laissera jamais en paix. Et je n’en peux plus d’être manipulée comme une vulgaire marionnette. Je n’en peux plus de tout ça… » Je me sens vulnérable, faible. Et je m’en veux d’avoir tout gâcher entre lui et moi, surtout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1549
~ INSCRIT(E) LE : 07/02/2012
~ PSEUDO : JOHNSON (Sonia/Lehnouille)
~ AVATAR : Joel Kinnaman
~ DC(S) : Adèlou , Jim
~ CRÉDITS : avengedinchains (avatar) - tumblr - code WILD HEART.
~ ÂGE : Trente-huit ans
~ MÉTIER : ancien agent de la CIA
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Sam 1 Avr - 10:59

Lorsque Cassidy évoque cette impression étrange qui m'assaille, moi aussi, depuis l'expédition, je lui souris simplement. Une mimique un peu tordue mais sincère. Depuis que nous avons subi la même attaque, nous nous en relevons, chacun à notre façon. Nous espérons secrètement qu'un matin, les douleurs auront disparu, que la fatigue se sera évaporée. Nous attendons, avec plus ou moins de patience, le jour où tout ira mieux. - Non, Cassidy..., que je souffle doucement. Je me décale légèrement vers elle.  Le geste est si naturel que je n'en prends même pas conscience. - Je ne veux pas que tu penses ça, d'accord ? J'ai pris la décision de venir, de suivre le groupe, tu n'as rien à voir dans ce choix. Mon regard est direct, sérieux, pour ne lui laisser aucune chance de rétorquer quoi que ce soit. Je sais que cette idée n'arrête pas de lui traverser l'esprit, mais je ne la supporte toujours pas. Elle ne m'a placé aucun couteau sous la gorge, ce jour-là, elle ne m'a pas contraint à faire ce premier pas dans la jungle, à la suite du groupe. Si j'étais à leur côté, c'est de mon propre chef, pas du sien. J'aimerais pouvoir trouver les mots pour lui faire comprendre, pour qu'elle oublie cette culpabilité qui la ronge sans que je ne puisse rien y changer, mais je ne les ai pas. Peut-être pas encore.

Je ressens cette colère chez Cassidy, ce désir de voir les choses évoluer. Elle fait écho à la mienne, même si cette dernière sommeille ces derniers temps. - J'aimerais pouvoir te dire que c'est bientôt fini..., que je soupire, mon regard se faisant fuyant involontairement. - Il faut juste essayer de... survivre ? Je crois que c'est le mot le plus juste. Je reporte mon attention sur elle, sur ce visage aux traits doux, qui garde un caractère parfois volcanique. - Survivre sans s'attirer plus d'ennuis que nous n'en n'avons déjà... Je sais qu'elle va comprendre où je veux en venir. Lorsque j'emploie ces mots, je n'évoque pas mon comportement, car je sais -et Cassidy aussi- que ce n'est pas moi qui cherche le plus à confronter mon destin. Je ne suis pas celui qui tente des exploits farfelus, qui a dans la tête l'envie irrésistible de participer à toutes les expéditions dans la jungle, dorénavant de plus en plus périlleuses avec toutes les tensions qui existent entre notre groupe et celui des Natives. Tout ça, c'est le tempérament de Cassidy. C'est cette fougue et ce brin de folie qui la font autant avancer que commettre des erreurs ; c'est aussi ce qui m'a plu, à l'époque, quand j'ai commencé à comprendre que je ne la regardais plus comme avant.

Toutefois au jour d'aujourd'hui, ça nous a séparés. Ça, et le fait que mon sentiment de n'être capable que de la rendre malheureuse en la blâmant sans cesse ait pris le dessus. Alors au moment où je le lui rappelle, d'une voix trop basse, dans ce souffle légèrement fatigué qui évoque malgré lui mon état de santé encore défaillant, je ne peux m'empêcher de ressentir un étrange pincement au cœur, en prenant conscience que, moi non plus, je ne suis pas capable de perdre mes mauvaises habitudes. Haussant les épaules, je tente de rapidement reprendre la parole, pour éviter un silence trop pesant qui pourrait justifier une fuite soudaine de Cassidy. Un moyen de la garder un peu à mes côtés. - Toujours les mêmes plans, une fois revenue sur le continent ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1830
~ INSCRIT(E) LE : 31/08/2010
~ PSEUDO : .gasoline / mégane
~ AVATAR : gal gadot
~ CRÉDITS : ©wicked game (avatar) | ©sign tumblr

~ ÂGE : 30 ans
~ MÉTIER : garde rapprochée
~ APTITUDES : Cassidy sait manier les armes à feu depuis des années. Elle a également développer des compétences au niveau de la chasse et sait parfaitement monter la garde quand il le faut.
~ HUMEUR : mauvaise
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Lun 3 Avr - 16:48

Mes nuits sont hantées par des cauchemars incessants, qui se répètent sans cesse. A chaque fois, la scène d’une attaque ou ce souvenir dans les marais. Cet instant où j’ai manqué de perdre la vie, en entrainant Dexter dans ma chute. Je crois que je ne m’en serai jamais remise, s’il lui était arrivé quelque chose. Je ne tarde pas à lui confier ma rancœur, envers moi-même et le fait que je me sente responsable de son état. Dexter ne tarde pas à me rassurer, totalement contre cette idée que je me suis faite. Il dit cela pour me rassurer, pour me permettre de me sentir mieux. Je le connais par cœur, mais au fond je sais qu’il est parfaitement conscient de tout cela. Je suis trop impulsive, trop téméraire et je l’ai entrainé dans tout cela bien trop de fois. « Tu m’as suivie dans ces marécages. Si tu étais resté avec les autres, jamais tu ne te serais fait mordre comme moi. Ce venin a bien failli te coûter la vie Dex et je… Je m’en serais voulu toute ma vie si tu y étais resté. » Je confie alors, en osant à peine le regarder. Je n’ai pas pour habitude de me confier, de lui dire ce que je ressens. Et c’est aussi à cause de tout cela que je l’ai perdu. Que notre relation est désormais terminée et que je ressens ce manque atroce au fond de ma poitrine. Devrais-je lui dire ? Non, je suis persuadée que c’est une mauvaise idée. Cela me démange, bien entendu, mais je suis vite rattrapée par ma raison et arrive à résister à la tentation pour le moment. Je l’observe, dans le silence le plus complet. Il a l’air si épuisé, si tourmenté. J’aimerais savoir par quel mal il est habité, ou même ce qui le tracasse mais cela ne me regarde plus. Je lui ai causé bien des torts, trop de mal. Je me contente alors de pester contre cette fichue île, qui semble s’amuser de nos souffrances. Je suis épuisée de me battre, de garder sans cesse l’espoir de m’en sortir un jour. Cet espoir s’envole, un peu plus chaque jour et je sais que jamais plus je ne retrouverais ma vie d’antan. Dexter semble se persuader du contraire, essayant tant bien que mal de me faire part de son espoir, se voulant rassurant. « Survivre, oui. Mais cela ne semble pas compatible avec la notion de ne pas s’attirer d’ennuis. » Je dis alors, en souriant légèrement. J’ai parfaitement compris son message, mais nous savons tous les deux que j’en suis incapable. « Pas pour moi, en tout cas. » J’ajoute. Je sais qu’il déteste me savoir ainsi, qu’il aimerait que je sois plus calme. Mais je ne suis pas un doux agneau que l’on dompte facilement, qui se contente de suivre le troupeau. J’ai besoin d’adrénaline et surtout, je ne peux m’empêcher de m’en mêler quand l’un de mes proches est concerné. Le silence s’installe et le Strangers décide de casser cette distance, en faisant la conversation.  Je ne peux m’empêcher de sourire, amusée, avant de réfléchir sérieusement à sa question. « Et bien, je n’en sais rien. Personne ne m’attend là-bas, alors disons que j’ai le temps d’y réfléchir et de trouver une chose à faire si jamais nous sortons d’ici. » Je confie alors, en toute honnêteté. Là encore, j’aimerais lui dire que mon plan l’inclus, que j’ai souvent rêvé de notre avenir mais je préfère me taire. « Et toi ? » Je demande alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1549
~ INSCRIT(E) LE : 07/02/2012
~ PSEUDO : JOHNSON (Sonia/Lehnouille)
~ AVATAR : Joel Kinnaman
~ DC(S) : Adèlou , Jim
~ CRÉDITS : avengedinchains (avatar) - tumblr - code WILD HEART.
~ ÂGE : Trente-huit ans
~ MÉTIER : ancien agent de la CIA
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Jeu 13 Avr - 19:13

Lorsque Cassidy me prouve une fois de plus, par de simples mots, si évidents au final, qu'elle n'a pas encore changé, qu'elle ne changera sans doute jamais, je suis paumé entre une envie de sourire, soulagé de l'entendre parler de la sorte, et un besoin de soupirer, agacé de voir que mes mises en garde ne serviront décidément jamais à rien. Elle n'écoutera pas. Après tout, Cassidy Emerson est une grande fille. Une grande femme, même, avec cette prestance, cette audace et cette détermination à vous couper le souffle. Moi ça me coupe le souffle. Ça me l'a tellement coupé que j'ai dû prendre mes distances avec elle pour ne pas risquer un manque d'air fatal. Ce soir, elle me démontre à sa manière que les choses ne sont pas prêtes de changer, et je n'ai même plus la force de lui en vouloir. Je la comprends. Je l'envie, même. J'envie cette force dont elle fait encore preuve en dépit de tout ce qui s'est passé et de tout ce qui se passera encore sûrement. J'envie cette passion pour la vie qui commence à me quitter, si brillante dans ses magnifiques prunelles. Et soudain, je me rends compte que je suis réellement heureux qu'elle soit venue jusqu'ici, je me rends compte le bien que cela peut me faire, d'être auprès d'elle et rien qu'auprès d'elle.

Sa réponse concernant l'avenir me fait tiquer. Avant, elle était plus encline à imaginer bien plus grand, bien plus spectaculaire, un peu comme si elle allait pouvoir prendre cette fameuse revanche sur la vie rien qu'en évoquant tout ce qu'elle ferait une fois de retour sur le continent. Mais pas ce soir. A la place, il n'y a que ce bref récit, et son sourire un brin amusé, qui me réchauffe le cœur malgré tout ce qui  a pu se passer entre nous. Puis il y a ce soulagement, que je tente de dissimuler comme je le peux, dans un coin de mon esprit, dans cette toute petite boîte où il est supposé rester bien caché. Personne ne m'attend là-bas. Je ne devrais pas m'en réjouir, loin de là. Je ne m'en réjouis pas pour les mauvaises raisons, je m'en réjouis parce que... je m'en réjouis alors que je ne mérite plus de m'en réjouir ou d'envisager l'annonce comme positive. - J'pourrais te mentir en te disant que j'y ai réfléchi, et que j'ai peut-être plusieurs idées sur le sujet, mais ça serait pas honnête. En ce moment, j'arrive plus à me dire qu'on va un jour partir d'ici. Je me racle un peu la gorge, je comprends à peine la portée des mots que je viens de prononcer. Pourtant je reprends, ressentant un certain bien-être à pouvoir avouer tout cela à voix haute. - Je me demande s'il faudrait pas qu'on se fasse une raison. Ces mots m'écorchent la bouche. Ils parviennent même à me donner l'impression qu'une fine lame est en train de se faufiler au creux de mon palpitant. Sauf que ce soir, il n'est pas question d'écouter tous ces signaux pour inverser la tendance.

Je ne suis pas le survivant le plus bavard, je ne suis pas le plus expressif. Je n'ai aucune idée de comment il faut s'y prendre pour tenter de remonter le moral des troupes ou pour gérer un conflit ; ma plus grande force réside dans le fait de suivre des ordres, rien de plus. Depuis que je suis sur cette île, il n'y a plus d'ordre. Que l'on parle d'ordre donné par un supérieur ou d'un quelconque ordre en ce qui concerne mon fort intérieur. Notre avion s'est crashé, nous avons perdu des personnes devenues proches trop tôt, trop vite, Maori a disparu, Cassidy a été affaibli par cette morsure, moi également... Il ne se passe rien pour que nous puissions envisager encore aujourd'hui les choses de façon positive. Pour la première fois, en tout cas, j'avoue ne plus y parvenir. Et lorsque mon regard se plante de nouveau dans celui de Cassidy, je réalise qu'elle ne m'a peut-être jamais vu dans un tel état. Un mélange entre l'abandon, le raisonnement et la faiblesse. Un état que j’exècre plus que tout mais dans lequel je commence, malgré moi, à me conforter. - Même si ça me fait mal de l'avouer. Un sourire triste réussit à se faufiler sur mes traits. - J'suis décidément toujours pas bon pour faire la conversation, on dirait..., que je tente de plaisanter, sachant très bien que cette discussion restera malheureusement ancrée dans nos mémoires respectives comme le jour où l'un de nous deux a baissé les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ Survivant ★
avatar
★ Born to run ★
~ MESSAGES : 1830
~ INSCRIT(E) LE : 31/08/2010
~ PSEUDO : .gasoline / mégane
~ AVATAR : gal gadot
~ CRÉDITS : ©wicked game (avatar) | ©sign tumblr

~ ÂGE : 30 ans
~ MÉTIER : garde rapprochée
~ APTITUDES : Cassidy sait manier les armes à feu depuis des années. Elle a également développer des compétences au niveau de la chasse et sait parfaitement monter la garde quand il le faut.
~ HUMEUR : mauvaise
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    Lun 24 Avr - 18:00

Il déteste me savoir aussi tête brûlée. Dexter avait probablement espoir que je devienne différente, que les blessures infligées me permettraient de me calmer. De rejoindre les rangs, comme un bon et fidèle soldat. Mais je n’ai jamais été capable de suivre les règles, de faire comme les autres. La vie en communauté est tout bonnement difficile pour moi, parce que je déteste recevoir des ordres. Avant d’arriver sur cette foutue île, je dictais mes lois, ma propre vie. J’étais chargée de la protection des hommes politiques, chose dont je suis incapable ici. Pour ainsi dire, j’ai échoué en matière de protection à de nombreuses reprises, ce qui est loin d’être simple à encaisser. Dexter en a fait les frais, chose que je regrette chaque jour un peu plus. Et je m’en veux de l’embarquer dans mes mauvais plans à chaque fois, en sachant qu’il a bien failli perdre la vie la dernière fois. Ce venin aurait pu nous tuer tous les deux mais nous avons eu de la chance. Et je pense que cette bonne étoile a bien trop donné avec moi et ne sera plus là les prochaines fois. Je devrais apprendre à me canaliser, à réfléchir avant d’agir. Je le sais parfaitement mais j’en suis incapable, encore moins maintenant que j’agis seule. Dexter s’est rangé, il est devenu plus calme et posé. Peut-être même un peu trop à mon goût, mais je préfère ne rien lui dire pour le moment. Quand il m’interroge sur mes projets, lorsque nous aurons quitté cette île, j’avoue que je n’en vois aucun. Personne ne m’attend sagement à la maison, ma vie n’étant pas faite pour être partagée compte tenu de mon métier à haut risque. En fait, j’ai simplement envie de lui dire que le seul avenir que je voyais était avec lui, mais que j’ai conscience d’avoir tout gâché. Je lui retourne alors la question, espérant au fond de moi qu’il pense la même chose. Mais il n’en dit rien, me prouvant à nouveau qu’il a bel et bien baissé les bras. « Une raison ? Il en est hors de question. Il y’a toujours un espoir, aussi maigre soit-il. » Je tente de le rassurer, à mon tour. Je déglutis, incapable de dire autre chose. Est-ce la nuit propice aux confidences ? Probablement, mais je ne parviens pas à lui dire ce que j’ai réellement sur le cœur. Je l’observe, inquiète. L’homme que j’ai en face de moi n’est pas celui que j’ai connu, que j’ai aimé. Dexter est différent, la fatigue peut se lire sur son visage ce qui laisse sous-entendre que ses nuits sont aussi tourmentées que les miennes. Son regard se pose sur le mien et je réalise que je n’aime pas le voir ainsi. Je déteste le savoir au plus mal, mais surtout de voir qu’il a abandonné la partie. Il tente de plaisanter face au silence qui s’est installé, ce qui me fait légèrement rire. « C’est vrai, je ne le suis pas non plus. » J’avoue, sentant mon cœur battre terriblement fort dans ma poitrine. « Dex je… » Il est temps, c’est le moment. « Je n’aime pas te voir dans cet état. Qu’est-ce qu'il t’arrive ? C’est comme-ci tu avais lâché prise, abandonné la partie. Le Dexter que j’ai connu n’aurait jamais baissé les bras. » Je confie alors, un brin autoritaire. C’est plus fort que moi, si bien que je me radoucie rapidement. « Ce Dexter là me manque. » Je dis d’une voix plus basse, à peine audible, en espérant qu’il comprenne malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Born to run ★
★ ★ ★

MessageSujet: Re: I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)    

Revenir en haut Aller en bas
 
I’m giving you a nightcall to tell you how I feel (cassidy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Helena + I'm giving you a nightcall to tell you how I feel.
» I'm giving you a nightcall, tell you how i feel. le 06/03 à 02h
» MARSHEYNA ♥ say something i'm giving up on you
» Valaina ☆ And it's over, And I'm going under, But i'm not giving up!
» Giving up on madness || Bo [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGEND OF PACIFIC :: ★ House of the rising sun ★ :: ☆ Le campement des Strangers-
Sauter vers: